La dette publique française s'établit à 116,4% du PIB au troisième trimestre

- Avec AFP

La dette publique française s'établit à 116,4% du PIB au troisième trimestre© Ina Fassbender Source: AFP
Cliché pris à Dortmund (Allemagne) le 27 janvier 2020 (image d'illustration).

Selon l'INSEE, la dette publique française a augmenté de 36,1 milliards au troisième trimestre 2020, la portant à 116,4% du PIB. Un rythme de progression comparable aux chiffres du troisième trimestre 2019.

La dette publique française a continué d'enfler au troisième trimestre pour atteindre 116,4% du produit intérieur brut (PIB), soit 2 674,3 milliards d'euros, mais à un rythme moindre que lors du trimestre précédent, a rapporté l'Insee le 22 décembre 2020.

«La progression de la dette publique ralentit fortement après le pic enregistré au trimestre précédent», notamment du fait «d'une hausse de trésorerie de l'Etat et des administrations de sécurité sociale», souligne l'Institut national de la statistique dans un communiqué.

+36,1 milliards de dette publique entre juillet et septembre

La dette publique a ainsi progressé de 36,1 milliards d'euros entre juillet et septembre, soit un rythme proche de celui du troisième trimestre 2019, contre près de 200 milliards d'euros lors du trimestre précédent.

La dette de l'Etat augmente, elle, de 35,7 milliards d'euros mais s'accompagne d'une augmentation de sa trésorerie grâce notamment aux «primes d'émissions [de dette] de ce trimestre résultant de conditions d'emprunt très avantageuses», explique l'Insee.

En parallèle, les dettes des administrations publiques locales augmentent à peine de 0,2 milliard d'euros, tirées par l'endettement des régions, quand la dette des commune a diminué.

Enfin, la dette des administrations de sécurité sociale est quasiment stable à +0,4 milliard d'euros, après un bond de 84,9 milliards au deuxième trimestre.

Si la CNAF (caisse nationale d'allocations familiales) et la Cades (caisse d'amortissement de la dette sociale) voient leur endettement augmenter, l'Acoss, les hôpitaux et l'Unedic ont vu leur dette baisser sur la période.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»