Malgré les restrictions, Huawei annonce 4 milliards d’euros d’investissements en France

Malgré les restrictions, Huawei annonce 4 milliards d’euros d’investissements en France© DANIEL LEAL-OLIVAS Source: AFP
Image d'illustration.

Dans une interview publiée par Les Echos, une responsable de Huawei France annonce que le groupe chinois va investir 4 milliards d’euros en France. Il a pourtant été largement mis à l’écart de l’équipement des futurs réseaux 5G.

«Nous avons acheté pour plus de 2 milliards d'euros de produits et services français en quatre ans. Nous prévoyons de doubler ce chiffre dans les quatre prochaines années», annonce Linda Han, la responsable des affaires publiques de Huawei France dans un entretien publié, ce 18 septembre, par le quotidien économique Les Echos.

Linda Han rappelle que Huawei est présent en France depuis 17 ans et y a déjà «investi plus de 199 millions d'euros dans la création de cinq centres de recherche dans le design, le traitement de l'image, les algorithmes, les normes 5G». Elle annonce aussi l’ouverture prochaine à Paris d’un sixième centre de recherche voué, lui, à la recherche fondamentale en mathématique.

Enfin, elle confirme le projet de construction, en France, d’une usine de fabrication d’antennes qui devrait employer 500 personnes, et dont elle prévoit l’ouverture en 2022.

Pourtant, le Parlement français a adopté en août 2019 la Loi visant à préserver les intérêts de la défense et de la sécurité nationale de la France dans le cadre de l'exploitation des réseaux radioélectriques mobiles, le plus souvent appelée «Loi anti-Huawei», même si elle ne cible pas le groupe chinois en particulier.

«Loi anti-Huawei»

Or, même si le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a nié, en juillet sur France Info, toute «discrimination à l'encontre de quelque opérateur que ce soit», l’horizon est plutôt bouché pour Huawei sur le marché de l’équipement 5G en France. Le groupe Bouygues a même – pour le moment sans succès – saisi le Conseil d’Etat pour contester la fameuse loi anti-Huawei, qui devrait l’obliger à changer son équipement Huawei déjà installé pour les générations de téléphonie précédentes.

Mais, répondant à une question sur la rentabilité de Huawei en France dans l’interview réalisé par Les Echos, la responsable des affaires publiques du groupe chinois explique que dans l’Hexagone, l’enjeu commercial n’est pas «la priorité». Elle précise que si le groupe y investit, c’est parce que la France «est un pays stratégique pour [sa] chaîne d'approvisionnement » et que plus de 300 entreprises françaises comptent parmi ses fournisseurs.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»