La France est-elle vraiment l'un des pays d'Europe où l'on travaille «le moins longtemps» ?

La France est-elle vraiment l'un des pays d'Europe où l'on travaille «le moins longtemps» ?© Ludovic Marin Source: AFP
Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Le cercle des Economistes atterrés a contesté l'idée selon laquelle la France serait l'un des pays où l'on travaille «le moins longtemps», formule de Bruno Le Maire. Bercy a réagi en faisant valoir une mauvaise interprétation des propos du ministre.

Dans une série de tweets publiée le 16 juillet, les Economistes atterrés, association d'universitaires et d'experts en économie opposés à «l'orthodoxie néo-libérale», sont montés au créneau à la suite de propos tenus par le ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, sur France inter.

Le ministre, plaidant pour le projet gouvernemental de réforme du système des retraites, a affirmé que la France était l'«un des pays où on travaille le moins longtemps de tous les pays européens», «où le volume global de travail n'est pas suffisant pour renforcer la prospérité des générations qui viennent». Face à la réprobation émanant du cercle d'économistes susmentionné, le ministère a réagi deux jours plus tard sur Twitter.

«Contre les fake news, quelques chiffres»

«Non, non et non toujours pas ! Contre les fake news quelques chiffres», peut-on lire en introduction du premier tweet publié par le cercle d'économistes. Celui-ci a dans un premier temps comparé le temps de travail hebdomadaire moyen en Europe avec celui de trois pays, dont la France : «Sur le temps de travail en 2018 (source Eurostat) : France : 37,3h de travail par semaine ; moyenne européenne : 37,1h ; Grande-Bretagne : 36,5h ; Allemagne : 34,9h.»

«Et surtout, la "particularité" française c'est notre productivité (l'efficacité de la main-d’œuvre) : référence productivité UE à 28 : base 100 ; France : 114,8 (près de 15 points de plus !) ; Allemagne : 106,3 ; Royaume-Uni : 100,2 ; Italie : 107 ; Pays-Bas : 111», poursuivent les économistes dans un deuxième tweet, lui-même suivi d'autres publications sur la productivité française.

«Bruno Le Maire ne parle pas de la durée hebdomadaire de travail», objecte Bercy

Qu'à cela ne tienne, Bercy a choisi le 18 juillet de centrer sa réponse sur la publication initiale des Economistes atterrés, pointant une mauvaise interprétation des propos du ministre : «Dans cette vidéo, Bruno Le Maire ne parle pas de la durée hebdomadaire de travail, mais de la durée travaillée sur le cycle de vie qui dépend du nombre d'années travaillées et des éventuels épisodes de chômage ou d'inactivité.»

En tout état de cause, le ministre s'exprimait à ce moment sur la réforme des retraites qu'il défend au côté d'Emmanuel Macron et pour laquelle la Commission européenne a relancé la France à plusieurs reprises, comme par exemple lors de ses recommandations de juin 2019.

Un air de déjà-vu

La question du temps de travail en France est un sujet sur lequel le président de la République s'était lui-même déjà attiré les foudres de certains observateurs, après que le 25 avril 2019, il eut déclaré : «La France travaille en moyenne beaucoup moins que ses voisins.»

Ses propos avaient alors été commentés par plusieurs économistes dont Jacques Sapir, directeur d'études à l'EHESS, qui avait consacré une chronique à ce sujet sur RT France. Le discours d'Emmanuel Macron avait également fait l'objet de plusieurs articles de décryptage dont un publié sur le site du Monde, intitulé : «Non, les salariés français ne travaillent pas moins que leurs voisins.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix