Emmanuel Macron exclut une hausse des impôts pour renflouer l’Etat

Emmanuel Macron exclut une hausse des impôts pour renflouer l’Etat Source: AFP
Le président de la République Emmanuel Macron s'adresse à la Nation depuis le Palais de l'Elysée à Paris, le 14 juin 2020.

Dans son allocution du 14 juin, le président de la République a exclu une hausse des impôts, mais certains économistes le comprennent comme un refus de rétablir l’ISF et affirment que pour les Français les impôts ont déjà augmenté.

Le président de la République a exclu toute augmentation des impôts pour renflouer les caisses de l’Etat, lesquelles vont connaître une brutale dégradation cette année.

Cependant pour l'économiste Thomas Piketty, interrogé ce lundi 15 juin sur France Inter, il ne fait aucun doute que le président exclut surtout un rétablissement de l'impôt sur la fortune (ISF). Cette éventualité avait déjà été écarté par Bruno Le Maire il y a un mois lors d'une intervention sur la chaîne BFMTV. 

En revanche, pour les Français, les impôts auraient déjà augmenté. C’est ce qu'affirme l'auteur du best-seller Le Capital au XXIe siècle (2,5 millions d'exemplaire vendus dans le monde) qui a déclaré sur les ondes de la radio publique : «Ce qui m'embête, c'est tous les non-dit. [Emmanuel Macron] nous dit, par exemple, "je ne vais pas augmenter les impôts". Sauf qu'en fait, on les a déjà augmentés.»

Thomas Piketty pointe la récente prolongation sur presque dix ans de la perception de la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale).

En effet, l’Assemblée nationale examinait le jour même un projet de loi qui tient compte, après la crise du coronavirus, de l’ajout de 136 milliards d’euros de dettes au «trou de la Sécu», que les Français rembourseront ainsi jusqu’en 2033, soit neuf années de plus que prévu.

Cette taxe de 0,5% sur les revenus des Français devait normalement disparaître dès 2024, mais son maintien peut effectivement être interprété comme une hausse des impôts à partir de cette date. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»