Bolloré écarté de la gestion du terminal à conteneurs du plus grand port d'Afrique centrale ?

- Avec AFP

Bolloré écarté de la gestion du terminal à conteneurs du plus grand port d'Afrique centrale ?© Reinnier KAZE Source: AFP
Port de Douala, capitale économique du Cameroun.

La gestion du terminal à conteneurs du port autonome de Douala est l'objet d'une bataille féroce depuis près d'un an. Malgré une décision judiciaire en sa défaveur, le port camerounais entend évincer l’opérateur historique issu du groupe Bolloré.

Qui sera le gestionnaire du terminal à conteneurs du port autonome de Douala (PAD), le plus grand port d’Afrique centrale, le 1 er janvier 2020 ? Géré depuis plus de 15 ans par Douala International Terminal (DIT), une entreprise issue d’un joint de venture entre le groupe Bolloré et l’opérateur portuaire danois APM Terminals, le port camerounais est l’objet d’une bataille judiciaire depuis près d’un an.

Ce 5 décembre, le PAD a annoncé qu’il succéderait à partir du 1er janvier 2020 à DIT pour gérer son propre terminal à conteneurs malgré une décision judiciaire en sa défaveur, prononcée la veille par la Cour suprême du Cameroun. L'exploitant historique avait été écarté en janvier dernier du processus de sélection et avait porté l'affaire devant le tribunal administratif de Douala, et obtenu le 16 août la suspension du processus. 

Mais cinq jours plus tard, le port avait intenté un recours, et obtenu la suspension de cette décision de justice, lui permettant à l'époque d'annoncer mi-septembre que le groupe suisse Terminal Investment Limited (TIL) succéderait à DIT. Une décision qui n'avait pas été du goût de la présidence camerounaise, qui le 25 octobre, avait ordonné au port de suspendre le processus de désignation d'un nouveau concessionnaire. 

Paris aurait-il plaidé la cause de Bolloré ?

Comme le relève, l’AFP, l'action entreprise par la présidence camerounaise dans le dossier est intervenue le même jour qu’une visite dans le pays du ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian. La présidence camerounaise avait demandé que la finalisation du contrat avec le suisse TIL soit suspendue dans l'attente des «conclusions définitives» de la justice, saisie par Bolloré. 

Le PAD est la principale porte d'entrée de marchandises pour le Tchad et la Centrafrique, deux pays enclavés voisins du Cameroun. Très présent en Afrique en y gérant pas moins de dix-sept ports, Le groupe Bolloré a décroché en 2015 la concession du nouveau port de Kribi, ville balnéaire du sud du Cameroun. En 2018, l'Afrique représentait environ 20% de ses activités hors intégration récente du géant des médias Vivendi.

Lire aussi : Soupçons de corruption en Afrique : Vincent Bolloré reste en garde à vue

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»