Une agence bancaire de finance islamique a ouvert ses portes en France

L'euro Source: Reuters
L'euro

Vendredi, la ville de Chelles a vu l’ouverture de l’agence bancaire de NoorAssur, la start-up spécialisée dans la finance islamique. La jeune entreprise ambitionne d’ouvrir encore une vingtaine d'agences en France courant 2016.

«NoorAssur répond à l'attente de la clientèle par l’ouverture d’une première agence en région parisienne à Chelles (Seine-et-Marne)», souligne la fondatrice Sonia Mariji dans un communiqué, en ajoutant que son agence comprend même une salle de prière.

Capture d'écran du site http://www.noorassur.com/index.php
Capture d'écran du site http://www.noorassur.com/index.php

Cependant, cette agence n'est pas exclusivement réservée aux musulmans. «NoorAssur offre une alternative à la finance conventionnelle, la finance islamique ne s'adressant pas uniquement aux musulmans, mais aussi à tous ceux qui souhaitent investir, épargner ou s'assurer autrement», précise le communiqué de l'agence fraichement ouverte. De fait, la clientèle de l’agence compte 15% de non-musulmans.

La finance islamique entend respecter la loi islamique, la charia, et interdit en particulier la spéculation et le recours aux taux d'intérêts, ou les investissements considérés comme nuisibles à la société (tabac, alcool, armement, etc.)

Capture d'écran, http://www.noorassur.com/index.php
Capture d'écran, http://www.noorassur.com/index.php

Créé en 2012, NoorAssur qui proposait jusqu'ici ses services uniquement en ligne, revendique 7 millions d'euros d'épargne collectée. Il compte 3 000 clients dont 95% de particuliers et 5% d'entreprises.

NoorAssur se base un réseau d'une centaine de courtiers indépendants. Cette première agence en propre a été ouverte sous franchise. Aujourd'hui, le groupe propose seulement des produits de placement et des assurances mais vise la mise en place de comptes courants en 2016.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales