Loi de blocage des sanctions américaines : les entreprises européennes entre le marteau et l'enclume

Loi de blocage des sanctions américaines : les entreprises européennes entre le marteau et l'enclume© Ben STANSALL Source: AFP
Des drapeaux de l'Union européenne à Bruxelles (illustration).

Les entreprises européennes installées en Iran se retrouvent coincées dans un véritable étau : si elles décident de respecter les sanctions mises en place par les Etats-Unis, elles s'exposent en retour à des sanctions de l'Union européenne.

Pour inciter les entreprises européennes à ne pas se conformer aux sanctions américaines en Iran, dont un premier volet est entré en vigueur le 7 août, l'Union européenne (UE) brandit à son tour une menace financière à leur encontre.

«Si les entreprises européennes respectent les sanctions secondaires américaines, elles seront en retour, sanctionnées par l'UE», a ainsi déclaré Nathalie Tocci, conseillère du chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini et directrice de l'Istituto Affari Internazionali, lors d'une interview à la BBC Radio 4 le 6 août, dans des propos rapportés par NBC. Selon Nathalie Tocci, cette initiative montrera aux Iraniens que les Européens ont l'intention de se battre pour maintenir l'accord sur le  nucléaire de 2015, dont les Etats-Unis se sont unilatéralement retirés.

Regrettant la décision de Washington de rétablir des sanctions contre l'Iran, l'UE a annoncé le 6 août l'entrée en vigueur d'une législation à destination des entreprises européennes présentes dans le pays, dite loi de «blocage». Celle-ci avait été été adoptée par l'Union en 1996 pour contourner les sanctions américaines contre Cuba, la Libye et l'Iran, mais n'avait jamais été utilisée. Son actualisation a été approuvée par les ministres des Affaires étrangères de l'UE le 16 juillet. Elle interdit aux entreprises européennes de se conformer aux effets extraterritoriaux des sanctions américaines, sous peine de pénalités fixées par chaque Etat membre.

De son côté, le président américain Donald Trump a été très clair sur ce qui attendait les entreprises qui décideraient d'outrepasser les sanctions imposées par Washington :  «Quiconque commercera avec l'Iran ne commercera pas avec les Etats-Unis. Je demande la paix mondiale, rien de moins !»

Lire aussi : Donald Trump met en garde : «Quiconque commercera avec l'Iran ne commercera pas avec les Etats-Unis»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter