Pékin-Washington : «la plus grande guerre commerciale de l'histoire» ne fait que commencer

Pékin-Washington : «la plus grande guerre commerciale de l'histoire» ne fait que commencer© Aly Song Source: Reuters
Image d'illustration

L'imposition de nouveaux droits de douane par les Etats-Unis sur 34 milliards de dollars d'importations chinoises constitue pour Pékin le début d'une guerre commerciale d'ampleur. La Chine a immédiatement répliqué en prenant des mesures équivalentes.

«Les Etats-Unis ont enfreint les règles commerciales de l'OMC et lancé la plus grande guerre commerciale de l'histoire économique à ce jour» : le ministère du Commerce chinois a vivement réagi dans un communiqué à l'imposition le 6 juillet par les Etat-Unis de nouveaux droits de douane sur les importations chinoises.

L'administration Trump a en effet commencé ce 6 juillet à appliquer des droits de douane à hauteur de 25% sur des importations chinoises d'une valeur de 34 milliards de dollars. Une mesure qui ne constitue que la première étape sur un total de 450 milliards de dollars de marchandises chinoises visées à terme.

«La Chine a promis de ne pas tirer la première, mais pour défendre les intérêts fondamentaux du pays et de sa population, elle est contrainte à une nécessaire riposte», poursuit ainsi le ministère chinois du Commerce dans son communiqué. Lors d'une conférence de presse Lu Kang, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères a annoncé que les mesures chinoises avaient «pris effet immédiatement», sans pour autant en donner les détails. Pékin avait toutefois averti précédemment qu'il imposerait des taxes équivalentes, portant sur 34 milliards d'importations américaines, rendant ainsi coup pour coup à Washington.

Inquiet des «turbulences sur les marchés mondiaux» que cet affrontement économique pourrait créer, le ministère du Commerce s'est engagé à communiquer avec l'OMC et à travailler avec d'autres pays afin de «protéger le libre-échange». A l'heure où le président américain Donald Trump est engagé dans une bataille commerciale avec plusieurs alliés historiques des Etats-Unis, Pékin espère d'ailleurs capitaliser sur ces désaccords en se rapprochant des Européens.

L'agence de presse Reuters a rapporté le 3 juillet que Pékin avait proposé une alliance entre la Chine et l'Union européenne, offrant de lui ouvrir d'avantage le marché chinois si elle acceptait de mener une action commune contre les Etats-Unis à l'OMC. Une offre déclinée par l'UE, selon un diplomate européen cité par Reuters : «Nous ne le ferons pas et nous leur avons dit.» «Nous sommes d'accord avec presque tout ce que reprochent les Etats-Unis à la Chine, c'est juste que nous ne sommes pas d'accord avec la façon dont les Etat-Unis gèrent la situation», a confié un autre diplomate à l'agence de presse.

Lire aussi : Pour Trump, l'UE fait autant de «mal» aux Etats-Unis que la Chine, «sauf qu'elle est plus petite»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter