Les élus grecs avalisent un plan de sauvetage que les créanciers jugent positif

Les élus grecs avalisent un plan de sauvetage que les créanciers jugent positif© Christian Hartmann Source: Reuters
Le parlement grec

Le parlement grec a soutenu un accord de restructuration de la dette que le Premier ministre Alexis Tsipras a qualifié relever de «la responsabilité nationale». Le paquet de réformes a déjà reçu des évaluations favorables des créanciers de la Grèce.

Après de longs débats dans la nuit de vendredi à samedi au sein du Parlement grec, les députés ont voté en faveur de la conclusion d’un accord entre la Grèce et ses créanciers internationaux conformément aux conditions posée plus tôt dans la semaine.

«Pour la première fois, nous avons sur la table une discussion importante sur une restructuration de la dette», a martelé Alexis Tsipras devant le Parlement.

«C'est un choix qui doit être fait avec une responsabilité nationale. Nous avons le devoir national de garder notre peuple en vie […] Notre passion, notre acharnement et notre dignité nous permettrons d'y arriver. Nous allons continuer à vivre en Europe comme un partenaire égal aux autres», s’est exclamé le Premier ministre grec.

Alexis Tsipras a souligné qu’avec ses dernières propositions, il avait obtenu des concessions importantes de la part des créanciers et que le nouvel accord était mieux que celui rejeté par les Grecs lors du référendum.

En attendant, une source au sein de l’UE a fait savoir à l’AFP que les créanciers internationaux de la Grèce avaient passé en revue les propositions de la Grèce et les avaient qualifiées de bonne base pour un nouveau renflouement.

«Le programme grec a été évalué positivement», indique la source. Le Mécanisme européen de stabilité serait prêt à octroyer 58 milliards d’euros à la Grèce avec 16 milliards d’euros supplémentaires du FMI comme part du programme de renflouement de trois ans proposé par la Grèce.

En attendant, le nouveau ministre grec des Finances Euclid Tsakalotos a mis en garde que si «l’accord actuel était conclu, cela serait un accord difficile».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»