Viré, le CEO de la Barclays, continuera de percevoir salaires et bonus jusqu’en juillet 2016

Antony Jenkins© Toby Melville Source: Reuters
Antony Jenkins

Antony Jenkins, directeur général de la Barclays depuis l’été 2012, a été licencié « avec effet immédiat ». Le départ du directeur général est lié à un « changement de leadership », selon un communiqué de la banque.

C’est l’actuel président du groupe, John McFarlane qui lui  succède. A l’annonce de cette décision, Jenkins a exprimé sa plus grande surprise : «Il est facile d’oublier à quel point les choses allaient mal il y a trois ans, à la fois pour notre secteur et pour nous en particulier», a-t-il déclaré. «Je suis très fier des progrès accomplis depuis».

 Le Comité de rémunération de Barclays a estimé qu’en vertu de son contrat, Antony Jenkins avait droit à un préavis de 12 mois. Il va donc «continuer à percevoir son salaire actuel»  (1 100 000 £ par an, soit un peu plus d’ 1,5 M€), une rémunération spéciale de fonction de 363 000 £ (500 K€) par an, payées en actions Barclays et d’autres avantages jusqu’au 7 Juillet 2016».

Le Comité a ajouté que «M. Jenkins demeure éligible à un bonus au prorata de son activité en 2015» qui sera évalué  à «la discrétion du Comité».

Enfin, dans le communiqué de presse publié par Barclays, le Comité rend hommage au travail d’Antony Jenkins au cours des trois années «dans des circonstances particulièrement difficiles pour le Groupe».

Le nouveau directeur général, McFarlane, a également souhaité exprimer ses remerciements à M. Jenkins «pour tout ce que Antony a fait pour nous» et a profité de l’occasion pour dévoiler les nouvelles orientations générales de la politique du groupe : «Nous avons besoin de nous concentrer plus sur l’extérieur et de réformer notre bureaucratie interne en nous montrant plus économes et plus souples».

John McFarlane percevra une rémunération de  800 000 £ (1,11 M€) par an, «incluant sa rémunération en tant que président non exécutif du groupe» et 100 000 £ en actions au titre de son activité de président.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales