Les Français pauvres… de plus en plus pauvres selon un rapport de l'Observatoire des inégalités

Les Français pauvres… de plus en plus pauvres selon un rapport de l'Observatoire des inégalités Source: Reuters
Les catégories de la population les plus vulnérables financièrement ont vu leur situation se détériorer ces dernières années selon l'Observatoire des inégalités

Les inégalités de niveau de vie ne s'accroissent plus seulement par le haut, les catégories les plus modestes de la population ayant vu leurs revenus diminuer sur une période de onze ans, signale l'Observatoire des inégalités dans un rapport.

Entre 2003 et 2014, les 10% les plus favorisés (gagnant plus de 3 000 euros nets mensuels après paiement des impôts et prestations sociales) ont vu leur niveau de vie s'améliorer globalement (+272 euros par mois en moyenne), malgré une nette diminution entre 2011 et 2013 sous l'effet, notamment, des hausses d'impôts. Ces chiffres ont été publiés le 30 mai dans le dernier rapport de l'Observatoire des inégalités. Ce n’est pas la première fois que l’organisation informe sur l’enrichissement des catégories de la population les plus aisées, qui conduit au creusement des inégalités.

Mais dans sa dernière étude, l'Observatoire des inégalités nous apprend que, si le niveau de vie des 10% les plus pauvres a évolué en dents de scie, sur une décennie, il a diminué en moyenne d'une trentaine d'euros par mois. Ce mouvement, qualifié de «retournement historique» dans le rapport, ne s'est cependant «pas accentué» depuis deux ans, a tempéré Louis Maurin, directeur de l'Observatoire, lors d'une conférence de presse. «Le modèle social français a un peu amorti le choc», a-t-il assuré. Les classes moyennes, elles, ont plutôt connu une période de stagnation sur la même période.

Inégalités économiques en hausse, inégalités homme-femme en baisse

Le «rapport sur les inégalités» de 175 pages recense les données disponibles dans d'autres domaines (éducation, chômage, logement, patrimoine, santé ...) et dresse un constat qui se veut «nuancé».

«Je ne sais pas si en général, les inégalités augmentent ou pas. Il n'y a pas de réponse simple», souligne Louis Maurin. «La diminution des niveaux de vie des plus pauvres est quelque chose qui est dangereux, qui fait monter les tensions, mais il y a d'autres domaines présentant des améliorations», a-t-il ajouté.

Les inégalités économiques sont les plus importantes. Louis Maurin présente dans un tableau des domaines où celles-ci sont en hausse (+950 000 personnes pauvres entre 2004 et 2014, taux de chômage des 20-24 ans en hausse de 3,3 points entre 2005 et 2015). A l’inverse, les inégalités concernant la part des filles à l'université, la part de femmes maires et l’écart d'espérance de vie entre hommes et femmes sont en baisse.

Le rapport ne fait pas de recommandations, se voulant un outil de réflexion et d'action pour le nouveau gouvernement.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»