L'Ukraine décide de prendre des sanctions contre les filiales des banques d'Etat russes

L'Ukraine décide de prendre des sanctions contre les filiales des banques d'Etat russes
Des nationalistes ukrainiens attaquent une agence de la banque russe Sberbank à Kiev, photo ©Valentyn Ogirenko / Reuters

La Banque centrale ukrainienne va déterminer la teneur des sanctions contre les filiales de certaines banques russes. Les transferts de fonds en dehors de l'Ukraine depuis ces banques ne seraient notamment plus possibles.

La Banque centrale de Kiev, assistée des services secrets, le SBU ukrainien, doivent publier leurs propositions de sanctions à l'égard de cinq filiales de banques russes opérant en Ukraine, dont Sberbank, VTB et Prominvestbank. Celles-ci ne pourraient plus effectuer de virement vers l'étranger et en dehors de l'Ukraine.

La filiale ukrainienne de Sberbank avait déjà dû abaisser le plafond de retrait pour ses clients en raison des pressions des autorités de Kiev. Ce 13 mars 2017, des extrémistes proches du régime ukrainien s'étaient attaqués à une agence de Sberbank à Kiev, brisant les vitres avec des pierres. Et la situation a empiré le lendemain avec d'autres actes de vandalisme contre les banques russes.

Kiev accuse les banques russes de fournir des services bancaires aux habitants du Donbass, région de l'est de l'Ukraine entrée en sécession, et qui a mis en place ses propres passeports. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a demandé aux autorités ukrainiennes de protéger les agences de la Sberbank en dehors de toute considérations politiques.

Depuis la révolution dite du Maïdan, en février 2014, les intérêts russes sont régulièrement visés, notamment les établissement bancaires. En juin 2015, deux agences de la Sberbank ont été la cible d'attaque à la bombe. 

Lire aussi : Des radicaux ukrainiens coupent du bois avant d’y mettre le feu devant une banque russe (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales