Deux explosions à Kiev devant des succursales de la plus grande banque russe

Une succursale de Sberbank à Kiev attaquée lors d’une manifestation pro-ukrainienne le 22 juin 2014© Valentyn Ogirenko Source: Reuters
Une succursale de Sberbank à Kiev attaquée lors d’une manifestation pro-ukrainienne le 22 juin 2014

Deux explosions ont visé deux succursales de la banque russe Sberbank dans la nuit de lundi dans la capitale ukrainienne de Kiev. La police locale enquête sur des attaques qui ont endommagé des immeubles et effrayé des locaux.

Des rapports sur les explosions et les photos des immeubles de la banque endommagés à Kiev ont été publiés sur les réseaux sociaux dimanche soir. Les attaques se sont produites avec un intervalle de quelques minutes à environ 1h (locale) dans les rues d’Anna Akhmatova et Frounze.

Les deux succursales se trouvent près des maisons habitées et les explosions ont réveillé et effrayé des centaines des résidents. Des témoins ont raconté sur les réseaux sociaux comment des immeubles étaient secoués et que nombreuses alarmes d’automobiles s’étaient brisées en raison des explosions.

Une vidéo publiée moins d’une heure après sur YouTube montre l'explosion d'une bombe.

Personne n’a revendiqué les attaques.  La police de Kiev inspecte la scène du crime, aucune blessure n’a été signalée.


Ce n’est pas la première fois que la banque russe est ciblée en Ukraine. Des assaillants inconnus ont lancé samedi des cocktails Molotov sur une succursale de Sberbank dans la ville de Nikolaev. En avril, une autre succursale de la plus grande banque russe de Kiev a été touchée. La police a trouvé deux autres engins n'ayant pas explosé sur le lieu du crime. 

La première succursale de Sberbank vandalisée se trouvait sur la place de Maïdan lors des manifestations de masse contre l’ancien président Viktor Ianoukovytch et son gouvernement.


Lors des attaques plus récentes contre la banque russe, des dépliants appelant à plus d’actes de vandalisme contre Sberbank ont été laissés sur le lieu du crime. Malgré ces nombreuses attaques, les autorités ukrainiennes n’ont signalé aucune poursuite.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales