Quand un employé de la Fed «minait» des Bitcoins depuis un ordinateur de la banque centrale

Quand un employé de la Fed «minait» des Bitcoins depuis un ordinateur de la banque centrale© Benoit Tessier Source: Reuters
Le bitcoin a du succès jusque dans les bureaux de la Réserve fédérale américaine

Dans le Saint des saints du dollar, la Réserve fédérale américaine, un employé a installé un logiciel pour acquérir... des bitcoins. La Banque centrale l'a immédiatement licencié et il a été condamné à 5 000 dollars d'amende et un an de probation.

Le bitcoin, la crypto-monnaie qui concurrence les monnaies traditionnelles, a des admirateurs dans des endroits pour le moins incongrus. Un «mineur» de bitcoin se trouvait dans l'antre même du dollar, la Banque centrale américaine. 

Nicholas Berthaume, un analyste de la Réserve fédérale à Washington (Fed), avait installé sur le serveur de la Banque centrale – à l'insu de son employeur bien entendu – un logiciel qui permet de «miner» des bitcoins, profitant de l'importante puissance de calcul des ordinateurs de la Fed. Il avait en outre modifié les paramètres de sécurité du serveur afin de pouvoir y accéder depuis son domicile. Après avoir plaidé coupable, il a été condamné à un an de probation et 5 000 dollars d'amende. 

Contrairement au dollar qui peut être imprimé à volonté par la Fed (comme elle l'a récemment fait avec son programme de «quantitative easing»), le bitcoin est une monnaie décentralisée qui ne peut être créée qu'à partir de cette action de «minage». Ils viennent récompenser les utilisateurs qui mettent la puissance de calcul d'un ordinateur à la disposition du réseau, afin de vérifier et enregistrer les transactions en bitcoin qui ont lieu sur la chaîne de bloc.

Lire aussi : Le bitcoin passe la barre des 1 000 dollars

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales