Le baril de pétrole atteint 50 dollars dans l’attente d'une limitation de la production de l’OPEP

Le baril de pétrole atteint 50 dollars dans l’attente d'une limitation de la production de l’OPEP© Thomas Peter Source: Reuters
Le pétrole en forte hausse, dopé par l'OPEP

Les prix du pétrole ont atteint leur niveau le plus élevé depuis octobre dernier, tandis que les investisseurs attendent une limitation de la production de la part des pays exportateurs de pétrole, prévue la semaine prochaine.

Le prix du pétrole brut Brent a atteint 49,63 dollars pour un baril, soit 1,5 point de plus par rapport au 21 novembre et son prix le plus haut depuis le 31 octobre. Quant au pétrole américain West Texas Intermediate il coûte au 22 novembre 48,78 dollars, au plus haut depuis le 27 octobre.

Les Etats membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et la Russie se rencontrent le 30 novembre en espérant signer un accord sur une limitation de la production, avec l'objectif de rééquilibrer un marché du pétrole déjà saturé.

«Les investisseurs se montrent plus optimistes sur l’atteinte d’un accord de limitation de la production, en conséquence les prix du pétrole doivent continuer à grimper», a expliqué la banque ANZ à Reuters.

«Le pays le plus important de l’OPEP, l’Arabie saoudite, le souhaite [la limitation de la production]», a rappelé la banque d’investissement RBC Capital Markets.

Reste que tous les pronostics ne sont pas si optimistes. Ainsi, la banque Barclays a déclaré que l’accord de l’OPEP ne pourrait réduire considérablement la surabondance d'offre sur le marché. «Nous nous attendons à ce que l’OPEP se mette d’accord sur une déclaration pour sauver la face… Mais les producteurs de pétrole américains peuvent augmenter leur production quand la barre des 50-55 dollars le baril est franchie, profitant ainsi de l'occasion offerte par la limitation de l’OPEP», a déclaré la banque britannique.

Lire aussi : Pétrole : une possible pénurie de l’offre dans quelques années

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.