Brexit : des banques américaines voudraient partiellement quitter Londres, Paris les bras ouverts

Brexit : des banques américaines voudraient partiellement quitter Londres, Paris les bras ouverts© Toby Melville Source: Reuters
Suivez RT France surTelegram

Le ministre français des Finances Michel Sapin, qui voudrait faire de Paris une «future capitale financière», a indiqué que plusieurs banques américaines avaient décidé de transférer certaines de leurs activités dans des pays de l’UE après le Brexit.

Rapportant des propos de représentants de banques américaines qu’il avait rencontrés à Washington quelques jours plus tôt, le ministre français a annoncé le 13 octobre en conférence de presse que plusieurs de ces établissements avaient d’ores et déjà décidé que des «activités seraient transférées vers le continent» après le Brexit.

«Ce sont leurs mots, pas les miens», a précisé Michel Sapin, ajoutant que les banques américaines ne doutaient plus, comme cela avait été le cas à l’issue du référendum de juin 2016, que la Grande-Bretagne sortirait effectivement de l’Union européenne.

«Ce n’est plus "y-aura-t-il un Brexit ?" C’est "il y aura un Brexit dans deux ans et après deux ans nous devrons prendre des décisions"», a rapporté Michel Sapin, citant toujours des propos entendus à Washington.

Paris pour remplacer la City de Londres ?

La capitale française ferait partie des villes espérant pouvoir accueillir les institutions financières qui quitteraient Londres en cas de sortie de l’Union européenne, écrit le journal britannique The Guardian, qui ajoute que le ministre français des Finances a annoncé travailler sur un plan pour faire de Paris une «future capitale financière».

Lire aussi : Brexit : Theresa May activera le processus de sortie de l'UE avant fin mars 2017

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix