Brexit : des banques américaines voudraient partiellement quitter Londres, Paris les bras ouverts

© Toby Melville Source: Reuters

Le ministre français des Finances Michel Sapin, qui voudrait faire de Paris une «future capitale financière», a indiqué que plusieurs banques américaines avaient décidé de transférer certaines de leurs activités dans des pays de l’UE après le Brexit.

Rapportant des propos de représentants de banques américaines qu’il avait rencontrés à Washington quelques jours plus tôt, le ministre français a annoncé le 13 octobre en conférence de presse que plusieurs de ces établissements avaient d’ores et déjà décidé que des «activités seraient transférées vers le continent» après le Brexit.

«Ce sont leurs mots, pas les miens», a précisé Michel Sapin, ajoutant que les banques américaines ne doutaient plus, comme cela avait été le cas à l’issue du référendum de juin 2016, que la Grande-Bretagne sortirait effectivement de l’Union européenne.

«Ce n’est plus "y-aura-t-il un Brexit ?" C’est "il y aura un Brexit dans deux ans et après deux ans nous devrons prendre des décisions"», a rapporté Michel Sapin, citant toujours des propos entendus à Washington.

Paris pour remplacer la City de Londres ?

La capitale française ferait partie des villes espérant pouvoir accueillir les institutions financières qui quitteraient Londres en cas de sortie de l’Union européenne, écrit le journal britannique The Guardian, qui ajoute que le ministre français des Finances a annoncé travailler sur un plan pour faire de Paris une «future capitale financière».

Lire aussi : Brexit : Theresa May activera le processus de sortie de l'UE avant fin mars 2017

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales