Berlin est la seule capitale européenne à appauvrir son pays

© JOHN MACDOUGALL Source: AFP

Dans l'ensemble du continent, les capitales tirent l'économie de leur pays vers le haut... sauf en l'Allemagne. Minée par le chômage, Berlin contribue de manière négative à la richesse de la République fédérale.

Berlin est-il un boulet pour son pays ? Selon une étude de l'Institut de Cologne pour la recherche économique, le revenu national brut (RNB) par habitant de l'Allemagne serait supérieur de 0,2% si l'on ne prenait pas en compte sa capitale.

Bien que cet impact négatif ne soit pas impressionnant, il s'agit d'une situation exceptionnelle en Europe : tous les autres pays du continent, en effet, verraient leur RNB par habitant diminuer s'ils se voyaient privés de leur capitale. Ainsi, le Royaume-Uni serait 11% plus pauvre sans Londres et la France 15% moins riche sans Paris. L'économie grecque est celle qui pâtirait le plus durement d'une disparition de sa capitale, en perdant 20% sur son RNB.

Après Berlin, la capitale européenne la moins intéressante pour l'économie de son pays est Rome, qui ne relève que de 2% la richesse moyenne des Italiens.

Berlin, maillon faible de l'Allemagne

Capitale administrative de la République fédérale, Berlin est ainsi loin d'être le principal pôle économique du pays – la conurbation Cologne-Dusseldorg, mais aussi Francfort ou Munich, produisent plus de richesses qu'elle. Un retard qui s'explique, notamment, par l'ancrage géographique de la ville à l'est du territoire allemand : durant la Guerre froide, de nombreuses entreprises ouest-allemandes ont transféré leur siège de Berlin, isolé au milieu de la RDA, vers de grandes villes de RFA.

Aujourd'hui, le taux de chômage du Land (Etat fédéré) de Berlin est l'un des plus élevés du pays. En 2015, la région a  bénéficié de 3,6 milliards d'euros de subventions publiques, provenant en partie des autres Länder.

Depuis quelques années, toutefois, la capitale allemande entend regagner en dynamisme économique en misant sur le tourisme – gonflé par l'image jeune et «alternative» dont jouit la ville en Europe – et sur la prolifération de start-ups.

Lire aussi : Deux adolescentes agressées lors d’un festival de rue à Berlin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales