L’Ukraine demande à la Russie de renouveler ses livraisons de gaz, faute de pouvoir compter sur l’UE

Source: Reuters

La société ukrainienne Naftogaz planifie de renouveler les livraisons de combustible russe, que Kiev n’achète plus depuis novembre dernier, mais à condition que la Russie lui propose un prix plus avantageux que ses partenaires européens.

«Oui, nous avons en effet reçu une lettre officielle du patron de Naftogaz, demandant de renouveler les livraisons de gaz russe. Pour une période de neuf mois : le second semestre 2016 et le premier trimestre 2017, soit l’hiver prochain et la préparation de l’hiver», a déclaré le dirigeant de Gazprom Alexeï Miller.

Ce dernier a expliqué le changement de politique ukrainienne par la réduction des livraisons de gaz européen à l’Ukraine. Selon lui, le volume quotidien en provenance d’Europe a baissé en juin de 6,4 fois par rapport à mai et de 16,8 fois par rapport à avril.

Depuis novembre dernier, l’Ukraine n’achète plus de gaz russe. Pour le moment, Kiev l’achète par réversion à la Slovaquie, à la Pologne et à la Hongrie en affirmant que c’est moins cher. Mais le 6 juin, le patron de Naftogaz Andreï Kobolev a déclaré que l’Ukraine pourrait recommencer à acheter du gaz à la Russie à partir du troisième trimestre 2016, mais a ajouté que le prix russe devait être inférieur à celui pratiqué par les Européens, soit 198 dollars pour mille mètres cubes.

Par ailleurs, à la fin du mois de mai, le ministre ukrainien de l'Energie et l'industrie du charbon Igor Nasalik avait déclaré que le prix russe devait se situer autour de 130-132 dollars.

La dette ukrainienne envers Gazprom est énorme, presque 32 milliards de dollars. La société russe exige que cette somme soit réglée et a porté le contentieux devant le tribunal arbitral de Stockholm. Gazprom et Naftogaz plaident tour à tour depuis juin 2014 sur le non-paiement de ces contrats gaziers.

Lire aussi : Gazprom a envoyé une facture de gaz de 2,5 milliards de dollars à Natftogaz

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales