Adidas revient en Allemagne fabriquer ses baskets avec des robots !

Source: Reuters

Le géant de l'équipement sportif Adidas prévoit lancer deux usines en 2017, en Allemagne et aux Etats-Unis, pour démarrer la production de leurs célèbres chaussures de sport qui seront fabriquées entièrement... par des robots.

Fondée par le cordonnier allemand Adi Dassler en 1949, la multinationale de la basket avait fermé sa dernière usine en Allemagne en 1993, alors que la quasi-totalité de sa production quittait l'Europe pour l'Asie, principalement la Chine et le Vietnam, où les coûts de production sont considérablement moins élevés. 

Toutefois, les avancées de la robotique, et plus particulièrement de l'automatisation, permettent maintenant de rapatrier une partie de la production, pour satisfaire plus rapidement la demande, tout en contrant la hausse des salaires en Asie et les délais de livraison trop longs.

La célèbre compagnie aux trois bandes a donné un avant-goût de sa «Speedfactory» (usine rapide) dans la ville d'Ansbach sise dans le sud de la Bavière, en précisant que la production à grande échelle commencerait en 2017, après la production de 500 prototypes qui seront mis en vente dès cette année.

«Avec la Speedfactory nous révolutionnons l'industrie. Nos clients veulent toujours le dernier modèle, le plus récent et ils le veulent maintenant !», a déclaré le directeur exécutif Herbert Hainer. Celui-ci a ajouté qu'Adidas souhaitait inaugurer une usine similaire aux Etats-Unis l'an prochain pour une production conjointe de près d'un million de paires de chaussures d'ici deux ans. Le prix unitaire des différents modèles ne devrait pas être affecté.

Un commentaire sur Twitter laisserait-il augurer d'un début de rébellion des humains contre la cyber-production ?

Une autre remarque relevait pour sa part la nature extraordinaire de cette tendance de plus en plus populaire dans l'usinage des produits.

Ce n'est pas fini !

«A moyen terme, vous verrez apparaître nos usines sur tous les marchés majeurs», professe encore Herbert Hainer soulignant qu'Adidas envisageait de construire d'autres usines robotisées au Royaume-Uni et en France. Il a aussi confié que ces usines suppléeraient la production asiatique plutôt que de la remplacer, puisque la compagnie fabrique 300 millions de paires de chaussures par année et a déjà besoin de ces deux usines pour soutenir la croissance de la production, qui est de 30 millions de paires supplémentaires chaque année. Contacté par l'AFP, le sous-traitant d'Adidas en Chine a avoué ne pas avoir entendu parler de ce projet.

La nouvelle usine est opérée par Oechsler Motion GmbH, mais Adidas travaille aussi avec la firme d'ingénierie Manz pour développer sa technologie de production automatisée. Ah, et l'usine allemande devrait aussi employer 160 humains !  

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales