Le principal syndicat européen d'agriculteurs réclame la fin de l’embargo russe à la Commission

Le principal syndicat européen d'agriculteurs réclame la fin de l’embargo russe à la Commission© Fred Tanneau Source: AFP
Des paysans français protestent contre la situation de l'agriculture, en 2014, après la mise en place de l'embargo russe

Rappelant que le secteur agricole «est toujours dans un état critique» en Europe, le Copa-Cogeca a de nouveau appelé la Commission européenne «à intensifier ses efforts en vue de la réouverture du marché russe».

«La réouverture de ce marché doit être une priorité pour l’UE», a affirmé Henri Brichard, vice-président du Copa (Comité des organisations professionnelles agricoles de l'Union européenne), dans un communiqué de presse publié vendredi.

Il a ensuite dressé un bilan alarmant de l’état de l’agriculture européenne, expliquant que «les prix de la viande porcine sont inférieurs à leur niveau d’il y a 11 ans et les prix du lait sont plus de 40 % en dessous des niveaux de l’année dernière».

Dans la foulée, le principal syndicat agricole européen a réitéré sa demande à la Commission de faire en sorte que cesse l’embargo de la Russie sur les produits alimentaires européens.

En 2014, Moscou avait en effet mis en place un embargo en réaction à des sanctions économiques décidées par Bruxelles après la crise ukrainienne et le rattachement de la Crimée à la Russie.

Mais pour l'heure, l’avenir des sanctions est incertain puisque celles-ci courent jusqu’au 31 juillet 2016 et qu’il faudra un vote à l’unanimité des 28 pays de l’UE afin de les prolonger.

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a récemment indiqué que l’Union «aura une discussion politique dans les prochaines semaines» à ce sujet, précisant toutefois qu’«il n’y a pas de discussion pour le moment pour augmenter le niveau des sanctions».

S’ils n’ont pas fait barrage à la prolongation des sanctions, l’année passée, des pays comme l’Italie, la Grèce, la Hongrie ou l’Autriche ont toutefois exprimé à plusieurs reprises certaines réserves quant à celles-ci.

Lire aussi : A 55 voix contre 44, l'Assemblée nationale appelle à ne pas prolonger les sanctions contre la Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»