Vague de licenciements et de fermetures chez les banques espagnoles

Vague de licenciements et de fermetures chez les banques espagnoles Source: Reuters
Succursale espagnole de la banque Santander
Suivez RT France surTelegram

Les banques espagnoles ne font pas preuve d'une forme exceptionnelle. Les licenciements et les fermetures de succursales se multiplient dans le pays, alors que la population est déjà touchée par un taux de chômage atteignant les 21%.

Les trois grandes banques hispaniques, Santander, BBVA et CaixaBank ont affiché des bénéfices en chute au premier trimestre 2016. Santander, la plus grande banque de la zone euro du fait de sa capitalisation boursière, prévoit de fermer 450 petites succursales et de supprimer 1 400 emplois, des effectifs qui correspondent à 5% du personnel de l'entreprise.

«Nous craignons que les suppressions d'emplois dans le secteur bancaire ne soient pas terminées»

Ces aménagements devraient permettre d'économiser entre 75 et 110 millions d'euros à partir de 2017. Basée à Barcelone, CaixaBank est la troisième plus grande banque d'Espagne. Elle prévoit également de supprimer 500 de ses 32 500 emplois dans le pays. «Nous craignons que les suppressions d'emplois dans le secteur bancaire ne soient pas terminées», a déclaré Ignacio Soto du syndicat UGT, l'un des plus grand du pays.

L'Espagne a le plus dense réseau d'agences bancaires en Europe occidentale, avec 8,6 succursales pour 10 000 habitants. La moyenne dans l'ensemble de l'Union européenne est de cinq succursales pour 10 000 habitants. Le réseau bancaire du pays a déjà subi une profonde restructuration après l'éclatement de la bulle immobilière en 2008.

Lire aussi : Secret des affaires : «l’œuvre d’un lobby bancaire»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix