La société du fils de Joe Biden continue d’acheter des actifs gaziers en Ukraine

La société du fils de Joe Biden continue d’acheter des actifs gaziers en Ukraine© Murad Sezer Source: Reuters
Le vice-président américain Joe Biden

La société privée où Hunter Biden, le fils du vice-président américain, occupe un poste dirigeant, rachète des actifs ukrainiens, alors que leur prix a chuté à un niveau plancher sans précédent. Il s’agit notamment de l’achat de 70% KUB-Gas.

Hunter Biden, fils du vice-président américain Joe Biden, est top-manager de la société gazo-pétrolière Burisma Holdings dont le siège est à Chypres et qui appartient à l’ancien ministre ukrainien de l’Ecologie Nikolaï Zlotchevsky. Cependant, certains estiment que cette société est directement liée à des représentants américains.

Pour 30 millions de dollars, Burisma Holdings a racheté une grande quantité d’actions (70%) de KUB-Gaz – qui exploite les gisements de gaz du bassin gazo-pétrolier Dniepr-Donetsk dans l’est de l’Ukraine – à Serinus Energy.

Serinus Energy a déjà encaissé une première tranche de 13,5 millions de dollars et a l’intention d’utiliser cet argent pour faire baisser son niveau d’endettement et développer ses activités en Roumanie, a fait savoir l’entreprise par communiqué.

En savoir plus : Les Etats-Unis et l’Ukraine se soutiennent l’un l’autre

Burisma Holdings a déclaré que ce n’était pas le dernier accord de ce genre. «L’achat d’actifs prometteurs en Ukraine fait partie de la stratégie de Burisma… L’accord avec KUB-Gas augmentera considérablement nos volumes d’extraction sur le territoire ukrainien. Nous continuerons à rechercher de nouvelles possibilités d’investissement en Ukraine et hors de ses frontières», a indiqué Devon Archer, directeur de Burisma Holdings. Ainsi, la société entend acquérir d’autres sociétés ukrainiennes, alors que leur prix reste très bas.

Joe Biden est également impliqué dans les affaires ukrainiennes. Il s’est rendu en Ukraine cinq fois depuis les événements de Maïdan. La dernière fois, en décembre 2015, il avait déclaré qu’il n’y avait pas de pays dans le monde où «la tumeur cancéreuse de la corruption» prospérait ainsi vite qu’en Ukraine. Cependant, il semble que cela ne l’empêche pas certaines personnes dont il est très proche d’augmenter leurs actifs dans le secteur énergétique ukrainien.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»