Quatrième journée du Forum économique mondial de Davos

Une vue générale de Davos Source: Reuters
Une vue générale de Davos

Une croissance mondiale qui menace de dérailler, un contexte géopolitique marqué par des attentats quasi quotidiens et la crise migratoire vont dominer la quatrième journée des travaux d'un forum de Davos à la sécurité renforcée.

  • Le rendez-vous annuel des puissants de ce monde à Davos s’est terminé par une performance visuelle et musicale de la violoncelliste et compositeur Zoe Keating.

  • Alors que les nouvelles technologies ouvrent des perspectives dans le domaine de la santé et de la productivité, les intervenants à la session de Davos «Restons humains» discutent de la façon dont on peut s’assurer que notre humanité et notre caractère humain perdurent.

  • La directrice du Fonds monétaire internationale Christine Lagarde, le chancelier de l'Échiquier du Royaume-Uni George Osborne, le gouverneur de la Banque du Japon Haruhiko Kuroda et le ministre des Finance indien Arun Jaitley animent une discussion sur les perspectives globales de l’économie du monde.

  • Les citations marquantes de l’intervention du secrétaire de la Défense américain Ashton Carter :

  • Dans une époque de conflits violents et de menaces hybrides, quelles sont les priorités des programmes de sécurités nationaux et internationaux ? Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan, Ashton Carter, secrétaire de la Défense américain et d’autres intervenants se sont réunis au forum de Davos pour en parler.

  • La conversation avec le secrétaire de la Défense des États-Unis Ashton Carter.

  • L’ancien ministre des Finances russe Alexeï Koudrine a noté que la Russie s’affaiblissait économiquement et que c’est dans le domaine technologique qu’elle souffrira le plus puisque «la dévaluation rend plus difficile l’achat de nouvelles technologies».

  • Au forum de Davos, Youri Troutnev, Premier ministre adjoint de la Russie, a expliqué que les conséquences de la crise et de la dévaluation de la devise russe ont favorisé des projets d’investissement puisque les prix sont moins élevés.

    «Nous avons analysé ce qui se fait chez nos voisins, la Malaisie, Singapour, la Chine et le Japon, et avons adopté des lois sur les meilleures pratiques. Au final, plus de 300 milliards de roubles ont déjà été investis et plus de 200 milliards vont être dépensés dans le cadre de projets d’investissement. 30 milliards ont par exemple été alloués au port de Vladivostok depuis que ces lois ont été adoptées il y six mois. L’objectif total d’investissement est de 600 milliards de roubles et il est possible de tripler cette somme à l’avenir», a-t-il fait savoir.

  • Des intervenants de la session développée en partenariat avec France 24, intitulée «menace globale, solution locale ?», discutent des façons de répondre au terrorisme et aux idéologies extrémistes propagées à travers le monde.

  • Selon certaines estimations récentes, l’égalité des sexes ne sera atteinte que vers 2133. Les intervenants à la session «progresser vers l’égalité», à laquelle participait le Premier ministre canadien Justin Trudeau, ont discuté des politiques et partenariats à mettre en place, des stratégies à adopter, des questions de genre et des qualités requises aux avancées futures.

Quelques 2 500 personnalités du monde politique et des affaires se sont réunies dans la station de ski suisse pour aborder les sujets d’actualité au début d’une année 2016 qui s’annonce difficile. Intitulée «Maîtrise de la quatrième révolution industrielle», la réunion devra en fait se consacrer aux incertitudes liées à la difficile situation de l’économie mondiale, gravement affectée par la chute continue des prix du pétrole.

En savoir plus : Au lieu de la «révolution industrielle», Davos se penche sur l’imminente crise économique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales