Moscou prêt à relancer les livraisons de gaz à l'Europe via le gazoduc Yamal

Moscou prêt à relancer les livraisons de gaz à l'Europe via le gazoduc Yamal© VIKTOR DRACHEV / AFP
Le gazoduc Yamal-Europe dans sa partie biélorusse (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le vice-Premier ministre russe Alexandre Novak a déclaré que l'Europe restait un marché pertinent pour le gaz russe, notamment par le gazoduc Yamal-Europe dont l'utilisation a été stoppée «pour des raisons politiques».

Augmenter les exportations de gaz russe en Europe ? C'est possible pour le vice-Premier ministre russe Alexandre Novak malgré la volonté des pays de l'espace communautaire de ne plus y avoir recours d'ici 2027.

Lors d'un entretien à l'agence TASS le 25 décembre, il a expliqué que l'Europe restait une zone intéressante sur le marché gazier. «Le marché européen reste pertinent, car la pénurie de gaz persiste, et nous avons toutes les chances de reprendre l'approvisionnement», a-t-il déclaré, ajoutant que l'approvisionnement pouvait se réaliser par exemple via le gazoduc «Yamal-Europe, qui a été arrêté pour des raisons politiques».

Il est clair qu'une campagne à grande échelle a été lancée contre nous, qui s'est terminée par des actes de sabotage contre les pipelines Nord Stream

Ce gazoduc a été inversé par la Pologne qui l'utilise dans l'autre sens pour puiser des réserves de gaz en Allemagne. Refusant de payer en roubles son gaz, la Pologne a mis fin à son contrat d'approvisionnement avec la Russie qui devait se terminer fin 2022. De son côté Moscou a mis sous sanctions la société propriétaire de la section polonaise du gazoduc.

Bien que les livraisons de gaz russe à l'UE via les gazoducs Nord Stream et Yamal-Europe aient été interrompues, le gaz russe est toujours fourni à certains acheteurs européens via une ligne de transit via l'Ukraine et le gazoduc TurkStream via la Turquie.

«Il est clair qu'une campagne à grande échelle a été lancée contre nous, qui s'est terminée par des actes de sabotage contre les pipelines Nord Stream», a encore estimé Alexander Novak.  

Il a en outre fait référence au Gaz naturel liquéfié (GNL), en soulignant à ce sujet que la Russie avait augmenté ses livraisons à l'Europe en 2022. «Au cours des 11 [premiers] mois de 2022, elles sont passées à 19,4 milliards de m3, d'ici la fin de l'année 21 milliards de m3 sont attendus», a-t-il précisé. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix