Cryptomonnaies : extradé aux Etats-Unis, le patron déchu de FTX y risque la prison à vie

- Avec AFP

Cryptomonnaies : extradé aux Etats-Unis, le patron déchu de FTX y risque la prison à vie© Kris INGRAHAM Source: AFP
Au centre : le fondateur et ancien patron de la plateforme d'échanges de cryptomonnaies FTX Sam Bankman-Fried (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le fondateur et ancien patron de la plateforme d'échanges de cryptomonnaies FTX, Sam Bankman-Fried, fait face à la justice américaine, après son extradition des Bahamas.

Inculpé notamment pour fraude et association de malfaiteurs, le fondateur et ancien patron de la plateforme d'échanges de cryptomonnaies FTX, Sam Bankman-Fried, surnommé «SBF», a été extradé des Bahamas le 21 décembre au soir vers les Etats-Unis, où il risque la prison à vie. 

A la suite d'une première audience dans ce pays, ce 22 décembre, le juge fédéral new-yorkais a accepté de remettre en liberté le ressortissant américain, moyennant le versement d'une caution monstre de 250 millions de dollars.

En début de journée le 21 décembre, Sam Bankman-Fried avait donné son accord pour être extradé vers les Etats-Unis lors d'une audience à Nassau, la capitale des Bahamas, faisant part de son «désir de s'assurer que les clients concernés récupèrent leur argent», selon le Wall Street Journal.

Deux autres personnes inculpées

Le procureur fédéral de Manhattan a révélé que deux personnages clés du dossier avaient également été inculpés. Ces derniers ont plaidé coupable et collaborent avec le gouvernement, ce qui signifie qu'ils pourraient incriminer Sam Bankman-Fried.

Il s'agit de Caroline Ellison, ancienne patronne de la société Alameda Research, et Gary Wang, co-fondateur de FTX, inculpés «en lien avec leur rôle dans la fraude qui a contribué à l'effondrement de FTX», a déclaré Damian Williams, sans donner plus de précision.

Sollicité par l'AFP quant aux chefs d'inculpation retenus, le bureau du procureur fédéral de Manhattan n'a pas donné suite. Selon le Wall Street Journal, tous deux ont été inculpés de fraude, tandis que seule Caroline Ellison a été mise en cause pour association de malfaiteurs.

Alameda Research est la société qu'a utilisée Sam Bankman-Fried, selon l'acte d'accusation, pour réaliser des transactions risquées avec des milliards de dollars de fonds déposés par des clients sur la plateforme FTX, sans qu'ils en aient été informés.

Chute d'une star des cryptomonnaies

Depuis la faillite de FTX, le 11 novembre, Sam Bankman-Fried a plusieurs fois fait valoir publiquement qu'il n'était plus aux manettes d'Alameda Research depuis plusieurs mois, incriminant indirectement Caroline Ellison.

Une argumentation contestée par le ministère public, qui affirme que «SBF» est resté le principal décideur au sein d'Alameda jusqu'au dépôt de bilan de FTX. «Si vous avez participé à des infractions chez FTX ou Alameda, le temps est venu de vous manifester», a prévenu Damian Williams pour encourager d'autres anciens des deux sociétés à collaborer avec le ministère public. «Nous avançons rapidement et notre patience n'est pas éternelle», a-t-il ajouté.

Outre les transactions à risque via Alameda, Sam Bankman-Fried est également soupçonné d'avoir investi une partie de cet argent dans de l'immobilier aux Bahamas. Il lui est aussi reproché d'avoir fait des donations à des politiques démocrates – toujours avec des fonds de clients de FTX – dont Joe Biden lors de sa campagne présidentielle. Cinq des huit chefs d'accusation retenus contre lui prévoient, chacun, une peine maximum de vingt ans de prison. «SBF» est donc susceptible de passer le restant de ses jours en prison.

Caroline Ellison et Gary Wang ont également été assignés devant la justice civile par les deux principales autorités américaines de régulation des marchés financiers, la SEC et la CFTC. Ils se sont engagés à collaborer avec la SEC, et ont reconnu les faits qui leur étaient imputés par la CFTC, ce qui devrait leur valoir, dans les deux cas, un jugement plus clément.

La CFTC évalue à 8 milliards de dollars le total des fonds détournés de comptes de clients de FTX.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix