La Banque mondiale abaisse fortement ses prévisions de croissance pour la Chine

La Banque mondiale abaisse fortement ses prévisions de croissance pour la Chine© Hector RETAMAL Source: AFP
Quartier commerçant de Huangpu à Shanghai le 19 décembre 2022 (illustration).
Suivez RT France surTelegram

En 2023, l’économie chinoise ne devrait progresser que de 4,3% au lieu des 8,1% attendus, en raison de la pandémie de COVID-19 et de la mauvaise santé de l’immobilier. Elle restera malgré cela beaucoup plus dynamique que les économies occidentales.

La Chine devrait voir son produit intérieur brut (PIB) progresser cette année de 2,7% puis de 4,3% l'an prochain, selon la Banque mondiale. Une performance très honorable par rapport aux perspectives des économies occidentales en 2023 (USA +0,5 %, zone euro +0,3%).

Cependant lors de ses précédentes prévisions en juin, l'institution se montrait alors davantage optimiste en pariant sur une croissance de 4,3% cette année, puis 8,1% en 2023. 

Sur le plan sanitaire, la Chine a brusquement fait volte-face début décembre et levé la plupart des restrictions anti-Covid en vigueur durant près de trois ans, depuis l'apparition des premiers cas à Wuhan (centre) fin 2019.

«Les perspectives de croissance de la Chine sont soumises à des risques importants», souligne la Banque mondiale, évoquant notamment «la trajectoire incertaine de la pandémie [et] le comportement des ménages et des entreprises». 

Par peur d'attraper le Covid, de nombreux Chinois restent à la maison, ce qui pénalise lourdement la consommation tandis que de nombreux commerces sont fermés. 

Crise de l'immobilier

Parallèlement, le pays traverse une crise sans précédent dans l'immobilier, historiquement un moteur de la croissance en Chine. Ce secteur, qui représente avec la construction plus du quart du PIB du pays, est en souffrance depuis des mesures adoptées par Pékin en 2020 pour réduire l'endettement des entreprises et éviter leur effondrement. 

«Les tensions persistantes dans le secteur de l'immobilier pourraient avoir des répercussions macroéconomiques et financières plus larges», avertit la Banque mondiale. 

Dans le peloton de tête de la croissance mondiale

Pour autant, la Chine demeure un des pays qui a économiquement le moins souffert de la crise pandémique mondiale. Ainsi, selon les calculs de l’OCDE publiés débuts décembre, le PIB de la deuxième puissance mondiale a connu une croissance de 13,2% entre le quatrième trimestre 2019 et le troisième trimestre 2022, dépassée seulement par la Turquie (+17,7%) sur cette période.

L’économie indienne, habituée à des taux de croissance annuelle à deux chiffres n’a progressé que de 6,4% depuis le déclenchement de la pandémie. Quant au rattrapage des PIB des Etats-Unis (+4,3%), de l’Union européenne (+2,8%), de la zone euro (+2,3%), de la France (+1,1%)  et de l’Allemagne (+0,3%), ils sont loin derrière ce qu’a en fin de compte connu la Chine.

Enfin, l’économie britannique n’a pas encore retrouvé son niveau pré-pandémique et stagne avec, au troisième trimestre 2022, un PIB inférieur de 0,4% à celui du quatrième trimestre 2019.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix