Borrell craint une «récession mondiale» à cause des hausses des taux de la Réserve fédérale

- Avec AFP

Borrell craint une «récession mondiale» à cause des hausses des taux de la Réserve fédérale© FREDERICK FLORIN Source: AFP
Le chef de la politique étrangère de l'Union européenne, Josep Borrell, lors d'une session plénière au Parlement européen à Strasbourg, dans l'est de la France, le 5 octobre 2022 (illustration).
Suivez RT en français surTelegram

Pour le chef de la diplomatie européenne, la politique monétaire de la Réserve fédérale des Etats-Unis engendre un «risque d'une récession mondiale ». Il s’inquiète aussi des conséquences de la fin du gaz russe bon marché et des débouchés chinois.

Lors d'une intervention, le 11 octobre, devant les ambassadeurs de l'Union européenne (UE), le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, cité par l'AFP, a évoqué «le risque d'une récession mondiale». Il l’attribue aux hausses successives de taux d'intérêt auxquelles a procédé la Réserve fédérale (Fed) – équivalent de la banque centrale des Etats-Unis.

«Tout le monde est obligé de suivre les hausses de taux décidées par la Fed, sinon les monnaies seront dévaluées [face au dollar]», a-t-il expliqué. Selon le chef de la diplomatie européenne, «tout le monde suit la Fed et met en œuvre la même politique monétaire, parce qu’il n’y a pas d’autre moyen, sinon les capitaux vont fuir.»

Or, le comité de politique monétaire, l'organe de décision de la Fed, qui a déjà procédé à trois hausses de taux depuis mars, a averti que pour faire face à une inflation hors de contrôle, une nouvelle hausse serait nécessaire.

Lors de son intervention Josep Borrell a aussi parlé de changements de la situation internationale affectant l’UE et a notamment déclaré : «La Russie et la Chine contribuaient à notre développement économique, ce n'est plus le cas. Cela va impliquer une forte restructuration de notre économie, car l’accès à la Chine va devenir de plus en plus difficile et nous n'aurons plus de gaz russe bon marché.» Il a en outre prédit qu’en raison de ces changements, un «ajustement sera[it] difficile» et créerait «des problèmes politiques».

«D’autre part, nous avons délégué notre sécurité aux Etats-Unis. Mais qui sait ce qui se passera dans deux ans ? Ou même en novembre ?», a-t-il ajouté, faisant référence aux prochaines échéances électorales aux Etats-Unis. Le chef de la diplomatie a alors plaidé pour que l’UE assume «une plus grande partie de [sa] responsabilité en matière de sécurité».

Mais il a reconnu qu’il y avait «encore beaucoup à faire pour être une, une seule puissance, qui agisse au nom de l’Union dans son ensemble».

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix