Confrontée à une crise énergétique, l'Allemagne anticipe une récession en 2023

- Avec AFP

Confrontée à une crise énergétique, l'Allemagne anticipe une récession en 2023© JOHN MACDOUGALL Source: AFP
Le terminal du gazoduc Nordstream à Lubmin dans le nord de l'Allemagne photographié le 8 novembre 2011 (illustration).
Suivez RT France surTelegram

Selon une étude de l'Institut de conjoncture économique allemand IFO le produit intérieur brut (PIB) de l'Allemagne devrait reculer de 0,3% en 2023 en raison de l’inflation et du manque de gaz russe.

«Nous glissons vers une récession hivernale», estime Timo Wollmershäuser, directeur des études conjoncturelles de l’Institut de conjoncture économique IFO, l'un des plus influents en Allemagne, qui abaisse ainsi de 4 points sa précédente prévision de juin et prévoit un recul de 0,3% du PIB en 2023.

Par ailleurs, l'IFO table désormais sur une récession technique au premier trimestre 2023, avec une chute de 0,4% du PIB, après un recul de 0,2% au quatrième trimestre 2022. En cause : les «baisses de fourniture de gaz russe intervenues cet été [et] les hausses de prix importantes qui en résultent». Selon lui l'inflation devrait ainsi grimper à 9,3% l'année prochaine, après 8,1% en 2022, a-t-il ajouté.

Gazprom a réduit drastiquement ses livraisons de gaz ces derniers mois vers l'Allemagne, à travers Nord Stream, avant de les arrêter début septembre, invoquant des problèmes techniques liés aux sanctions occidentales. De leur côté, les membres de l'Union européenne, dont l'Allemagne, accusent régulièrement Moscou de se servir du gaz comme d'un moyen de pression, en réduisant à plusieurs reprises les livraisons de gaz vers l'Ouest.

L'Allemagne, qui s'approvisionnait à 55% en Russie avant l'offensive militaire en Ukraine, doit se fournir ailleurs, à des prix beaucoup plus élevés. Ces tensions ont donc fait exploser les prix du gaz et de l'électricité en Europe, faisant flamber l'inflation. Et selon l’IFO le mouvement devrait se poursuivre car «Les fournisseurs d’énergie ajusteront sensiblement leurs prix de l’électricité et du gaz [...] en particulier au début de 2023». 

Vers une inflation à deux chiffres au premier trimestre 2023

Le président de la Banque centrale allemande Joachim Nagel a lui aussi jugé «possible» que l'Allemagne glisse dans la récession dès les deuxième et quatrième trimestres de cette année, et y reste aussi jusqu'en début d'année prochaine, dans une interview donnée le 11 septembre à la radio allemande Deutschlandfunk. 

L’IFO prévoit aussi que le taux d'inflation montera à environ 11% au cours du premier trimestre 2023, affectant sévèrement le pouvoir d'achat des ménages. En outre, il estime que le troisième plan de mesures pour aider les plus démunis, adopté début septembre par le gouvernement allemand, ne pourra pas compenser la perte de pouvoir d'achat prévue. 

Ainsi, selon Timo Wollmershäuser «le recul des salaires réels, d'environ 3% cette année ainsi que l'année prochaine, sera le plus élevé depuis l'introduction des comptes nationaux en 1970». Mais selon l’économiste, la situation pourrait se «normaliser» en 2024 avec «une croissance de 1,8% et une inflation de 2,5%».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix