Coût de l'énergie : le déficit commercial français se creuse à 14,5 milliards d'euros en juillet

Coût de l'énergie : le déficit commercial français se creuse à 14,5 milliards d'euros en juillet© JEAN-FRANCOIS MONIER Source: AFP
Le méthanier Yakov Gakkel battant pavillon des Bahamas, photographié en cale sèche dans le port de Brest le 2 septembre 2022
Suivez RT France surTelegram

Le coût d’importation des sources d’énergie en très forte hausse pèse lourdement sur les échanges de marchandises de la France. Le déficit s’est alourdi de 14,5 milliards d’euros en juillet et pourrait dépasser 130 milliards sur l’année.

La balance commerciale de la France s'est à nouveau dégradée en juillet, son déficit atteignant 14,5 milliards d'euros, contre 13,1 milliards en juin, selon les données publiées ce 8 septembre par les douanes.

Les importations, poussées par la hausse de la facture énergétique, se sont élevées à 63,3 milliards d'euros et ont progressé plus vite que les exportations, qui ont atteint 48,7 milliards.

Sur trois mois glissants, une mesure fréquemment retenue pour lisser les aléas ponctuels, le déficit commercial mensuel s'est creusée de 0,5 milliard d'euros, passant de 13,5 milliards à 14 milliards d'euros. En avril, la France enregistrait déjà un record négatif à 12 milliards d'euros.

Cette dégradation du solde du commerce extérieur de la France est en très fort accroissement depuis 2020, où il présentait déjà un déficit de près de 65 milliards d’euros. Fin 2021, le déficit atteignait 85,5 milliards d’euros et sur les douze derniers mois mesurés (d’août 2021 à juillet 2022), il frôle déjà 130 milliards d’euros.

La dégradation est particulièrement nette avec la Russie. Dans une note publiée début juillet, le service des douanes relevait qu’entre avril 2021 et avril 2022, les exportations françaises, en raisons des sanctions commerciales décidées par l’Union européenne contre la Russie, avaient chuté de 78% en valeur alors que le montant des importations (principalement d’hydrocarbures) avait doublé.

Bien que la France soit chroniquement et lourdement déficitaire dans ses échanges de marchandises, elle est traditionnellement excédentaire dans ses échanges de services, notamment grâce au tourisme. Mais en juillet, malgré une excellente saison touristique cet été, l'excédent des services de voyage a reculé à 1,5 milliard en juillet, contre 1,7 milliard le mois précédent. Quant à l’excédent de l’ensemble des services, il s’est réduit à 5,6 milliards d'euros contre 7,1 milliards d'euros.

Enfin, l’AFP rapporte, sans préciser la source (en principe la Banque de France), que «le compte financier du pays enregistre des sorties nettes de capitaux pour 12,7 milliards d'euros ».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix