Gymnastes : une vie dans la douleur et les honneurs

Entraînements éprouvants, régime strict, dévouement total, voilà le quotidien des athlètes russes de gymnastique rythmique. La barre est placée très haut, avec comme exemple Alina Kabaïeva, la gagnante de tous les titres du Grand Chelem.

La gymnastique rythmique est née en Russie. C’est également la Russie qui, pendant de nombreuses années, a placé haut la barre dans cette discipline. Les gymnastes rythmiques russes sont célèbres dans le monde entier et l’on dit que leur entraîneur légendaire Irina Viner y est pour quelque chose. Elle a formé de nombreuses athlètes célèbres et a imaginé pour elles des numéros qui en ont mis plein les yeux aux juges internationaux.

Son amour des enfants et son exigence stricte en matière de discipline sont la méthode idéale pour obtenir de ses gymnastes des résultats exceptionnels. Elle fait tout son possible afin de trouver une approche individualisée pour chacune de ses athlètes et pour identifier les meilleurs moyens de les stimuler. Ses élèves reconnaissantes apprécient ses efforts et sont prêtes à donner le meilleur d’elles-mêmes pour satisfaire Irina et la rendre heureuse.

La carrière d’une gymnaste prend habituellement fin dès qu’elle a 21-22 ans. Avant cela, une gymnaste doit mettre toute sa vie entre parenthèses si elle souhaite obtenir des résultats exceptionnels. Le programme d’entraînement est difficile à tenir, et les jeunes femmes n’ont pas de temps libre pour les activités habituelles des adolescents, y compris les rencontres amoureuses.  

Elles doivent également s’astreindre à un régime alimentaire très strict parce que chaque gymnaste se voit attribuer sa propre limite de poids qu’elle doit absolument respecter. Beaucoup d’endurance et de ténacité sont nécessaires pour demeurer parmi les meilleures et souvent le travail acharné a plus de valeur qu’un don naturel.  

Voir aussi : Ballet Moïsseïev. Ensorcelés par le Génie.

Pour ces gymnastes, cela en vaut la peine. Si l’on veut participer aux concours professionnels, la gymnastique rythmique doit devenir une obsession. Les gymnastes aiment cette discipline de tout leur cœur et sont prêtes à faire des sacrifices. Ce dévouement est récompensé par les places les plus élevées sur les podiums et par une reconnaissance internationale.

Le modèle de ces gymnastes est Alina Kabaïeva, la gagnante de tous les titres du Grand Chelem, et dont les nombreux exploits lui ont permis de graver pour toujours son nom dans l’histoire de la gymnastique rythmique.

Aujourd’hui, Alina organise des festivals de gymnastique rythmique qui permettent aux enfants passionnés par cette discipline de manifester leur talent. Pour ces rencontres les aptitudes physiques ne sont pas un critère de sélection, c'est l'occasion pour les jeunes espoirs de se faire remarquer et de lancer leur carrière dans cette discipline.

Découvrir plus de documentaires

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter