Le fight club des grands-mères

Au Kenya, ces femmes, Victimes de viols, ne baissent pas les bras : grâce à de nouveaux cours d'autodéfense ouverts spécialement pour elles, les «shu-shu» se préparent à répondre de manière adéquate à leurs agresseurs...

En périphérie de la capitale du Kenya, des femmes âgées, les «shu-shu» comme on les appelle, vivent constamment dans la peur car elles sont de plus en plus souvent victimes de viol. Cependant, certaines sont désormais capables de riposter grâce à des cours d'autodéfense conçus spécialement pour elles.

Découvrir plus de documentaires

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter