Le Mexique en ébullition : les protestataires prennent au piège la police

Les étudiants et des professeurs manifestant pour les 43 étudiants kidnappés à Iguala se sont livrés à des heurts avec la police le 3 juin dernier autour d'un tunnel d'autoroute à l'extérieur de la ville de Tixtla, Etat de Guerrero.

Les manifestants ont bloqué chaque entrée, coinçant les policiers à l’intérieur, et lancé des pierres et d'autres projectiles. Quatre officiers ont été blessés. La police s’est protégée avec des boucliers et a répondu par des lancers de grenades lacrymogène et des tirs de balles en caoutchouc.

Les manifestants étaient de l'Ecole Normale Rurale d’Ayotzinapa à Iguala dont 43 étudiants ont disparu en septembre 2014.  Selon les rapports officiels, les étudiants étaient en route pour Iguala afin de manifester contre le gouvernement mexicain lorsqu’ils ont été interpelés par la police locale. Les détails de ce qui s'est passé entre les deux parties restent troubles, l’enquête officielle en a conclu que les étudiants ont été détenus illégalement avant d’être remis au Guerreros Unidos, un groupe mafieux local.

Ces 43 disparitions constituent le plus gros scandale de la présidence d’Enrique Peña Nieto. L'incident a abouti à une indignation massive et une multiplication des initiatives contestataires dans tout le pays.

Découvrir plus de vidéos

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales