Chili : des canons à eau pour disperser les manifestants - la présidente tient une allocution

Des heurts ont éclaté après que quelques milliers de manifestants ont marché le 21 mai sur Valparaiso contre la présidente chilienne Michelle Bachelet.

La manifestation, organisée par des groupes d'étudiants et des organisations de travail, a commencé paisiblement, mais s'est terminé dans la violence, ce qui a poussé la police anti-émeutes à faire usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau pour calmer les protestataires.

Quelques manifestants ont essayé de forcer les barrières de sécurité protégeant le Congrès national du Chili, au moment où la présidente se livrait à son allocution annuelle retransmise par la télévision nationale.

Michelle Bachelet doit cette année faire face à une chute de popularité de 30%, la plus forte jamais enregistrée par la présidente chilienne.

Découvrir plus de vidéos

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»