Parole libre : La COP21 vue par Philippe Verdier

Au début de l’année 2015, le petit village égyptien d’Al-Our a été attaqué par Daesh et plusieurs de ses habitants ont été tués pour la seule raison qu’ils étaient chrétiens...

Un mois avant la COP21, le journaliste français Philippe Verdier a été licencié de France Télévisions à la suite de la publication de son livre Climat Investigation. Dans son enquête, l'auteur a critiqué la gestion du dossier climatique par les Nations Unies et les organisateurs de la COP21. 

Après dix ans d'études et d'observations sur le climat, il souhaite malgré son licenciement utiliser la liberté d'expression et son droit à l'information. 

Philippe Verdier a décidé d'accepter de couvrir la COP21 pour RT France en toute liberté afin de conserver le lien avec son public et ne céder à aucune forme de censure.

RT France considère qu’il est nécessaire de présenter aux spectateurs des points de vue différents concernant le changement climatique.

Notre objectif n’est pas de soutenir un des avis divergents, mais d’exposer de manière complète cette question essentielle pour l’avenir de la planète.