Le chant narcotique de Sinaloa

Dans les villes et villages ruraux de Sinaloa, au calme trompeur, l'équipe de tournage de RTD rencontre de nombreuses personnes différentes, toutes unies par la réalité effrayante dans laquelle ils vivent.

Les Etats-Unis sont le premier marché pour la marijuana et la cocaïne au monde. Beaucoup de drogues illégales sont fabriquées à proximité, au Mexique. L'Etat de Sinaloa abrite de nombreux membres de l’infâme cartel de drogue qui porte le même nom que la région. La CIA considère le gang de Sinaloa comme l'organisation de trafic de stupéfiants la plus puissante au monde. Celle-ci contrôle toute la chaîne de production, de la culture au traitement et à la distribution. Le cartel gagne des milliards de dollars auprès des toxicomanes américains.
La vie à Sinaloa dépend largement de ce que font les barons de la drogue. Les gangsters riches investissent fréquemment dans les communautés, mais il est encore plus fréquent que des habitants soient tués lors de tirs croisés. Les fusillades entre les gangs ou les batailles de rue entre les criminels et la police sont des événements réguliers. Les agriculteurs cultivent du cannabis et du pavot à opium tandis que les musiciens locaux composent et exécutent des «narco corridos», des ballades qui glorifient les seigneurs de la drogue et leurs hommes de main. Les adolescents rêvent d'une richesse facile et se joignent aux gangs dans lesquelles ils voient le seul moyen d’y parvenir. Jesus Malverde, un héros et un saint populaire local, est considéré comme le patron des cartels de la drogue mexicains.
Les honnêtes citoyens se sentent impuissants à changer les choses. N'importe qui peut devenir victime de la mafia impitoyable qui tue les journalistes et même les policiers en toute impunité.

Découvrir plus d'enquêtes spéciales

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.