Lydia Guirous est essayiste, membre du bureau politique, ex-porte-parole du parti Les Républicains et auteure du livre : «Assimilation en finir avec ce tabou français», aux Éditions de l’Observatoire.

Zemmour, un transfuge du système qui plaît aux Français

Zemmour, un transfuge du système qui plaît aux Français© GERGELY BESENYEI / AFP
Eric Zemmour lors d'un déplacement à Budapest.
Suivez RT France surTelegram

En hausse dans les sondages alors même qu'il ne s'est pas déclaré candidat, Eric Zemmour surfe pour l'heure sur l'alchimie qui s'est créée avec son potentiel électorat. Lydia Guirous en décrypte les raisons.

Zemmour n'est pas un phénomène mais un anti-phénomène. Pas de révolution utopique, pas de big bang technocratique, pas de terrorisme verbal germano-pratin mais des constats simples, des leitmotiv simples, des solutions simples et une communication accessible et directe.

Mais ce ne sont pas véritablement les propositions ou les constats de ce dernier qui font son originalité, car la plupart des constats/propositions qui font le cœur de sa campagne, notamment l'immigration et le communautarisme islamique... ont été posés depuis plusieurs années par de nombreux analystes ou personnalités politiques. Ce qui fait cette alchimie nouvelle, un peu à la Trump, entre un homme et un électorat, qui ne cesse de croître, repose essentiellement sur quatre éléments :

- l'absence de bilan politique qui le place de fait en homme providentiel. Il se présente devant les Français  comme ils le sont eux-mêmes : extérieur au «système politico-médiatique dominant». Il est en passe de réussir à incarner le peuple, les déçus, les sans-voix, les déclassés, les perdants d'une mondialisation incontrôlée et incontrôlable. Il est l'incarnation de cela pour une partie de l'électorat du transfuge de classe qui les comprend et va les sauver... de la gauche jusqu'à la droite.

- une immense maîtrise des médias et du système médiatique. Effectivement l'homme est un animal politique qui sait exactement quand franchir la ligne rouge ou pas, quand faire du buzz et quand reprendre de la hauteur. Il a réussi à habiller le discours de Le Pen et de la droite des Républicains en le plaçant dans une dynamique intellectuelle et historique, qui flatte les gens qui l'écoutent. Voter Zemmour c'est voter pour une version high level de Marine Le Pen, qui donne bonne conscience et décomplexe... à gauche comme à droite. L'électorat se sent érudit en l'écoutant.

- un programme d'exaltation nationaliste qui ratisse large, de Barrès à de Gaulle, dans lequel de nombreuses personnes se reconnaissent. Effectivement Zemmour brouille les cartes en en appelant parfois à la terre des morts et parfois à la France résistante et fière de de Gaulle. Avec en dénominateur commun : la France, rien que la France.

- la désignation, sans complexe et sans langue de bois, d'un bouc émissaire : «l'immigration arabo-musulmane» et le «grand remplacement» dont elle est le corollaire. Sujet on ne peut plus classique et dont on parle depuis 40 ans au moins, même à gauche avec Jean-Pierre Chevènement ! Mais lui (Zemmour) n'a pas déçu, car il n'a pas de bilan... donc il n'a pas trahi. Et c'est là que le miracle s'opère. Une partie de l'électorat lui fait confiance pour lutter contre ce qu'il qualifie de «remplacement» et qu'une grande partie de la population aujourd'hui, ressent comme une menace fondamentale.

Finalement, Zemmour est le candidat anti-système qui connaît le mieux le système... car il en sort lui-même. Mais pour l'instant de nombreux électeurs, ne semblent pas lui en tenir rigueur, permettant à l'alchimie de se poursuivre.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»