Nadia Le Brun est journaliste, écrivain et consultante auprès de groupes de presse. Elle a dirigé plusieurs titres nationaux et elle écrit actuellement des livres d’investigations.

La rentrée masquée d’Emmanuel Macron

La rentrée masquée d’Emmanuel Macron© REUTERS/Eric Gaillard/Pool
Emmanuel Macron réajustant son masque.

Spécialiste de la poudre aux yeux et des sacro-saintes stratégies de communication, Emmanuel Macron joue surtout dangereusement à l’apprenti sorcier en pilotant à coup de «en même temps» une guerre contre le Covid-19. Une analyse de Nadia Le Brun.

Dans une nation déjà inquiète, déjà divisée et où les positions se radicalisent chaque jour un peu plus, le masque anti-covid qui selon Emmanuel Macron et son gouvernement ne servait à rien au pic de la pandémie (et pour cause, il n’y en avait pas !), pourrait se révéler finalement efficace pour le protéger d’une rentrée sociale qui s’annonce, à juste titre, calamiteuse.

Les masques partout. Dedans, dehors, à l’école, dans le métro, au boulot... Pas encore au dodo mais… Et gare aux contrevenants, c’est 135 euros cash, le temps de la pédagogie étant passé.

Alors il y a les pour et les contre, le système Macron aime le binaire. Des pour, réveillant le garde champêtre qui sommeille en eux. Les gardiens du masque ! Et les autres qui se demandent si le masque est bien la bouée qui les sauvera de cette tant redoutée deuxième vague. Ça occupe tout le monde même en vacances.

Profitez-en bien, même masqués, car l’horizon est bien sombre à l’orée de cette rentrée. Ce sont des centaines de milliers de pertes d’emplois d’ici la fin de l’année à en croire Elisabeth Borne, ministre du Travail. Près de 44 000 postes supprimés dans le cadre de plans de sauvegarde de l’emploi déposés depuis le mois de mars, contre 16 514 à la même date l’année précédente. Et un produit intérieur brut qui dégringole de 13,8% au deuxième trimestre, du jamais vu depuis 1949. Des infos occultées par la Covid et la crainte d’une toujours hypothétique deuxième vague.

Des faits pourtant susceptibles d’amener les Français à se révolter face à la mauvaise gestion de la pandémie, face à leur paupérisation, face à leurs angoisses quant à leur avenir et celui de leurs enfants… mais avouez qu’il est difficile de ressentir tout cela quand à cause du masque on ne voit même plus le bout de son nez. Alors y voir plus loin…   

Pourtant plus loin il se dessine une société nouvelle. Peut-être ce monde nouveau que nous promettait Macron. Et qui nous délivrera du masque en contre-partie d’un télé travail généralisé, pour le tertiaire en tout cas. Imaginez l’avenir. Votre journée type de télé travailleur enchaîné à votre ordinateur pour travailler, échanger, draguer, acheter, commander à manger. Votre vie sera uberisée. Corona free et délivrés du masque. Vivant… mais seul. Et hantés d’interrogations si nombreuses. Les incohérences qui rythment cette crise et la peur qu’elle génère nous auront finalement mené docilement à ce nouveau mais bien triste monde.

Nadia Le Brun

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»