Claude Goasguen : «Les bons Ukrainiens contre les méchants Russes – ça se vend, mais c’est faux»

Claude Goasguen : «Les bons Ukrainiens contre les méchants Russes – ça se vend, mais c’est faux»© Capture d'écran d'une vidéo de RT
Claude Goasguen

Après la conférence de presse tenue à l’issue de la visite de la délégation française en Crimée, le député Claude Goasguen a déclaré à RT que «du côté ukrainien il y a plus d’animosité à l’égard de la Russie que de la Russie envers l’Ukraine».

RT France : Pourquoi pensez-vous que le ministère des Affaires étrangères a réagi aussi violemment à votre visite ?

Claude Goasguen : Parce que les diplomates ont le sentiment que la politique de la France c’est eux. Mais ce n’est pas eux. La France est une vielle démocratie et les diplomates ne représentent que les diplomates. Moi, je représente la Nation. Et par conséquence, je ne supporte pas qu’un diplomate vienne me donner des leçons sur ce que veut la France. 

Et je ne supporte pas la désinformation d’Etat. Je m’attendais en arrivant en Crimée à trouver des barbelés partout, la police partout. Je n’ai pas vu un barbelé, je n’ai pas vu un policier. J’ai vu un peuple qui était content d’être en paix et qui au fond était ravi que la guerre se passe de l’autre côté de la frontière. Franchement, cela m’a beaucoup agacé de savoir qu’en France le ministère colporte de fausses informations. 

RT France : Dans la presse il y a eu beaucoup de spéculations comme quoi la Crimée a été rattachée à la Russie par la force. Qu’en pensez-vous ?

Claude Goasguen : Mais c’est absurde ! Il y a eu un référendum. L’initiative qu’a prise la Chambre de Crimée a sauvé la paix en réalité. Les Américains sont très déçus, ils voulaient qu’en Crimée on se batte comme dans le Donbass. 

Mais en Crimée c’est la paix. Moi, je suis très content que dans cette région les gens puissent gouter la vie en paix en regrettant ce qui se passe avec l’Ukraine parce qu’on n’a pas senti d’animosité contre l’Ukraine. Moi, je connais bien l’Ukraine et je sais bien que du côté ukrainien il y a plus d’animosité à l’égard de la Russie que de la Russie vers l’Ukraine. 

RT France : Et pourquoi la presse française est aussi méfiante voire même agressive à la situation en Crimée et en Russie en général ?

Claude Goasguen : C’est la presse française qui fonctionne comme ça. Les média ont pris Poutine pour une personne qui fait peur. La presse française doit vendre. Tout ça, c’est la fiction. Moi, je ne fais pas de la politique en fonction de la presse. Je fais de la politique, si possible, pour aller voir ce qui se passe en réalité. Quand je vais dans les territoires occupés par Israël, je vais voir ce qui se passe en réalité même si je suis favorable d’Israël, je vais voir ce qui se passe à Ramallah. Je n’attends pas ce que ce soit la presse qui me le dise. La presse doit être vendue, donc ils ont pris le bouc-émissaire Poutine. Les bons Ukrainiens contre les méchants Russes – ça se vend, mais c’est faux. 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»