Expert : si les rebelles étaient à l’origine du crash du MH17, les USA l’auraient fait savoir

Expert : si les rebelles étaient à l’origine du crash du MH17, les USA l’auraient fait savoir Source: RIA NOVOSTI
Des experts enquêtent sur le crash du MH17
Suivez RT France surTelegram

Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l’IRIS et général de brigade aérienne, interrogé par RT, estime qu’il est trop tôt pour tirer des conclusions sur le crash du MH17.

RT France : Il existe plusieurs versions concernant la cause du crash MH17. Laquelle trouvez-vous la plus crédible ?

Jean-Vincent Brisset (JVB.) : Pour moi, ça semble extrêmement compliqué puisque les trajectoires du Boeing n’ont pas été restituées. Il y a des bruits, des rumeurs disant qu’elles auraient été restituées et que ça prouverait que le missile qui a abattu le Boeing est parti d’un territoire tenu par des rebelles, mais j’attends de voir des preuves un peu plus sérieuses, parce que j’ai vu, aussi bien du côté ukrainien que du côté russe, des trajectoires graphiques qui n’étaient pas crédibles. Donc il faut attendre d’avoir quelque chose d’un peu plus sérieux et pour le moment, ce n’est pas le cas.

RT France : Juste après l’accident, la plupart des médias occidentaux ont pointé la Russie du doigt, l’accusant d’en être responsable, sans même avoir recueilli de preuves. Quelle en est la raison d’après vous ?

JVB. : Je pense qu’actuellement, la mode est à dire que tout est de la faute de la Russie quand on peut, ça rentre dans un système. Les gouvernants occidentaux ont très largement soutenu le nouveau pouvoir de Kiev en oubliant un petit peu la manière dont il était arrivé au pouvoir et en oubliant qui faisait partie de ce pouvoir. Je pense que les Etats-Unis, aussi, ont tout intérêt à ce que la Russie et l’Europe n’aient pas de trop bonnes relations. Donc là, on est dans quelque chose qui est assez cohérent.

Et puis, ensuite, on a dit que c’étaient des rebelles qui avaient tiré ce missile sans en apporter aucune preuve sérieuse, à ma connaissance. La seule chose que je sais, c’est que ce soit d’un côté ou de l’autre, c’est une erreur et qu’une erreur de ce type a déjà été faite par l’Ukraine, à ma connaissance l’un des rares pays qui ait fait ce type d’erreur récemment.

RT France : Cette enquête dure déjà depuis une année, mais on n’a pas d’informations récentes sur son déroulement. Il y a juste des tweets, comme celui de CNN qui cite des sources anonymes proches de l’enquête, accusant les rebelles. Pourquoi n’avons-nous aucune information fiable de la part des experts ?

JVB. : Le fait qu’il n’y a pas d’information fiable, à mes yeux, ça a plutôt tendance à innocenter les rebelles parce que s’il y avait des informations fiables qui prouvent que ce sont eux, les Etats-Unis en particulier se seraient empressés de les rendre publiques. Autre élément qui me semble intéressant, c’est que les enregistrements des conversations radio entre le contrôle ukrainien et cet avion n’ont toujours pas été rendus publics alors que cela peut l’être extrêmement rapidement.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix