Gorbatchev accuse les Etats-Unis de chercher des noises à la Russie

(REUTERS/Allison Joyce) Source: Reuters
(REUTERS/Allison Joyce)

Mikhaïl Gorbatchev a accusé les Etats-Unis d’essayer de provoquer une nouvelle guerre froide. Le dernier dirigeant soviétique a exprimé ses craintes de voir le refroidissement des relations entre les deux pays dégénérer en un conflit armé.

« Franchement, les Etats-Unis ont déjà provoqué une nouvelle guerre froide avec nous, en essayant ouvertement d’implanter leur idée du triomphalisme », a confié Mikhaïl Gorbatchev dans une interview à l’agence russe Interfax.

L’ex-leader soviétique, dont le nom est associé à la fin de la guerre froide entre l’URSS et les Etats-Unis, se dit préoccupé par les conséquences possibles de cette situation.

« Qu’est-ce qui nous attend dans l’avenir ? Malheureusement, je ne suis pas certain que cette guerre froide ne provoquera pas de guerre chaude. Je crains qu’ils puissent prendre ce risque », a-t-il souligné.

Les critiques de Mikhaïl Gorbatchev envers Washington interviennent au moment où l’Occident réfléchit à de nouvelles sanctions contre la Russie, en l’accusant de faire durer le conflit dans l’est de l’Ukraine et d’envoyer ses troupes dans ces régions. La Russie a pour sa part rejeté ces accusations.

« Tout ce qu’on entend aujourd’hui de la part des Etats-Unis et de l’Union européenne, ce sont des sanctions antirusses », a dit Gorbatchev. « Sont-ils devenus complètement fous ? Les Etats-Unis se sont complètement perdus dans la jungle et veulent nous y entraîner avec eux » .

Gorbatchev estime que la situation dans l’Union européenne est « grave », compte tenu des différences substantielles qui existent entre ses politiciens et les disparités de prospérité entre les Etats membres.

« Une partie des pays vivent bien, d’autres pas trop bien, et nombre d’entre eux, y compris l’Allemagne, sont devenus dépendants des Etats-Unis ».

Mikhaïl Gorbatchev a occupé le poste de secrétaire général du comité central du parti communiste de l’URSS de 1985 à 1991 et a été nommé président en 1990. Il a mené des réformes controversées, souvent résumées par le mot perestroïka qui ont accéléré la dissolution de l’Union soviétique. Ses années au pouvoir ont également été marquées par un réchauffement notable des relations avec les Etats-Unis.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales