Russia 2018 : Jacky Bonnevay et Nenad Dzodic

Dans ce 13e numéro de Russia 2018, Grégory Petitjean reçoit l’ancien entraîneur adjoint de la sélection du Japon, Jacky Bonnevay, et l’ancien international Serbe devenu recruteur pour Montpellier, Nenad Dzodic.

Dès le début de cette Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet), l’équipe du Japon «doit confirmer sa bonne dynamique en phase finale de Coupe du monde», estime Jacky Bonnevay.

Evincé de la sélection du Japon lorsque le sélectionneur Vahid Halilhodzic s’est fait remercier, Jacky Bonnevay n’en reste pas moins optimiste. «Cette équipe est très forte tactiquement et bénéficie d’une plus grande expérience que les années précédentes. Elle a les moyens de faire une belle compétition», estime-t-il.

Du côté de la Serbie, la donne est sensiblement similaire puisque la fédération serbe a décidé de changer de sélectionneur juste avant la compétition. Et pour Nenad Dzodic, «cette situation est assez compliquée à gérer pour les joueurs et pour les observateurs. On ne sait pas trop à quoi s’attendre».

Sur le terrain, le recruteur de Montpellier perçoit «une équipe équilibrée». «Le nouveau coach a rajeuni considérablement son groupe mais il a laissé en place les tauliers. Il y a une belle génération en place. La Serbie ne gagnera pas la Coupe du monde mais elle peut montrer de quoi elle est capable», note-t-il. 

Découvrir plus de programmes

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter