L'ECHIQUIER MONDIAL. Serbie-Kosovo : escalade de tensions dans les Balkans

Suivez RT France surTelegram

Le conflit qui couve entre ces deux voisins balkaniques menace aujourd’hui de se rallumer, et ce malgré les efforts de médiation de Bruxelles et de Washington qui cherchent tant bien que mal à faire avancer le processus de normalisation politique.

Plus de vingt ans après la fin de la guerre du Kosovo, la tension reste palpable entre Belgrade et Pristina. En réponse à l’interdiction des plaques d'immatriculation serbes, Belgrade hausse le ton et évoque un retrait possible des négociations de normalisation.

D’ailleurs, le dialogue serbo-kosovar connaît très peu d’avancées ces derniers temps car personne ne veut faire de concessions : la Serbie refuse d’envisager la reconnaissance du Kosovo et Pristina sape la création de l’Association des municipalités serbes, un organe de pouvoir local représentant la minorité serbe. Les accusations mutuelles de crimes de guerre et la question religieuse éloignent encore plus les perspectives de normalisation politique. 

Et alors que le dialogue patine avec la Serbie, le Kosovo cherche la reconnaissance auprès d’autres membres de la communauté internationale. Ses efforts sont soutenus par Washington et Bruxelles qui incitent Belgrade à reconnaître le Kosovo. La diplomatie serbe, elle, redouble d’efforts pour priver le Kosovo des reconnaissances existantes et surtout pour l’empêcher de rejoindre les organisations internationales.

Comment la récente escalade entre la Serbie et le Kosovo risque-t-elle d’affecter la stabilité internationale ? Pourquoi, après une dizaine d’années de pourparlers, le règlement politique n’est toujours pas au rendez-vous ? Pour répondre à toutes ces questions, nous rejoignons Alexis Troude, professeur de géopolitique à l’Université de Melun, directeur de l'Institut Europes orientales.

L'ECHIQUIER MONDIAL. Semi-conducteurs : une pénurie à l’enjeu géopolitique mondial

Découvrir plus de programmes

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix