L'ECHIQUIER MONDIAL. Zimbabwe : le gouvernement des crocodiles

Suivez RT France surTelegram

En pleine incertitude politique, le Zimbabwe cherche à sortir la tête de l’eau après des années de crise. Où en est la situation de ce pays aujourd’hui, presque deux ans après le coup d’Etat ?

Le seul et unique dirigeant du Zimbabwe depuis l'indépendance du pays en 1980, Robert Mugabe a quitté le pouvoir il y a presque deux ans. Pourtant, le Zimbabwe ne va pas beaucoup mieux. Le nouveau président, Emmerson Mnangagwa, porté au pouvoir à la suite d’un coup d’Etat, veut faire bouger les lignes et entame les réformes.

Pourtant la tâche s’annonce ardue. L’économie du pays est minée par une inflation importante, le chômage est à un niveau très élevé et la grogne populaire monte. Mnangagwa introduit alors une nouvelle devise, le FMI se dit prêt à suivre… mais ces mesures seront-elles suffisantes ? La situation s’aggrave encore plus sur fond de sanctions économiques américaines et européennes. Imposées sous l’ère Mugabe, elles sont toujours en vigueur et pèsent lourd sur l’économie du pays. Pour ne pas rester isolé sur la scène internationale, Mnangagwa renforce ses liens avec la Russie et la Chine qui sont prêts à investir au Zimbabwe, mais aussi avec les pays voisins.

Quelles sont les origines de la crise financière qui paralyse l’économie du pays ? Pourquoi les Etats-Unis et l’UE maintiennent-ils leurs sanctions ? Enfin, quels sont les pays de la région qui se déclarent prêts à tendre la main au Zimbabwe ? Pour faire le point sur la question, Oleg Shommer interroge Philippe Evanno, président de l'Institut de prospective africaine.

L'ECHIQUIER MONDIAL. Ukraine : le comédien élu président

Découvrir plus de programmes

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix