Affaire Boris Nemtsov : retour sur les lieux du crime (VIDEO)

Selon les estimations du ministère de l’Intérieur, plus de 20 mille personnes ont défilé à Moscou le 1 mars en mémoire de Boris Nemtsov. L’homme politique a été abattu le 27 février sur le grand pont Moskvaretski tout près du Kremlin.

La foule en deuil a défilé en silence, les meneurs brandissant une pancarte avec l'inscription «Les héros ne meurent pas et ces balles visent nous tous».

Les autres participants portaient des drapeaux, des fleurs et des portraits de Nemtsov.

La procession s’est étendue sur des centaines de mètres, rapporte TASS. Près de 16 500 personnes, selon la police moscovite, ont participé au rassemblement. Les organisateurs, quant à eux, comptent jusqu’à 50 000 mille participants.

La marche a remplacé la manifestation "Vesna" (Printemps) prévue par l’opposition dimanche mais annulée au vu de la mort tragique de Nemtsov.

L'homme politique a été parmi les organisateurs de la manifestation susmentionnée et a appelé les citoyens à prendre part à l'évènement dans une interview enregistrée quelques heures avant sa mort.

Des milliers de personnes ont déposé les fleurs près du lieu de l’assassinat.

Boris Nemtsov a été tué par balles avant minuit vendredi alors qu'il passait sur le pont Bolchoï Moskvorertski près de la Place Rouge, il était accompagné de la mannequin ukrainienne Anna Douritskaya.

Initialement, il a été annoncé que les coups de feu ont été tirés d'une voiture qui passait sur le pont. Plus tard, un enregistrement de l’incident par un caméra de surveillance a été découvert, suggérant que l’assassin aurait attendu Nemtsov sur le pont et aurait filé dans une voiture garée à proximité.

En savoir plus : Russie : le meurtre de Boris Nemtsov filmé par une caméra de surveillance (VIDEO)

Les enquêteurs examinent les éventuels mobiles derrière l’assassinat, a déclaré Vladimir Markine, porte-parole du Comité d’enquête.

En savoir plus : Vladimir Poutine : tout sera fait pour punir les responsables du vil meurtre de Nemtsov (VIDEO)

Markine suspecte une provocation ayant pour but de déstabiliser la situation politique en Russie. La piste des menaces reçues par Nemtsov en relation avec ses prises de position sur les attaques de Charlie Hebdo à Paris et sur le conflit en Ukraine n'est pas écartée non plus. Si le mobile politique est invalidé, les activités d'entrepreneur et la vie privée de Nemtsov seront passées à la loupe par les enquêteurs.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales