« Ne portez pas des kippa dans les quartiers musulmans en Allemagne »

«  Ne portez pas des kippa dans les quartiers musulmans en Allemagne »© Marina Lystseva Source: RIA NOVOSTI
Les Juifs
Suivez RT France surTelegram

Cette mise en garde émane d’un responsable de la communauté juive d’Allemagne, alors que des crimes basés sur la haine antisémite progressent dans le pays. Il serait, d’après lui, sage pour les Juifs de cacher leur identité en public.

«Se cacher n’est pas une réponse… Mais la question c’est soit il est raisonnable d’être identifié en tant que juif en portant une kippa dans les régions où la communauté musulmane est importante, à Berlin ou ailleurs, soit cela ne l’est pas et il vaut mieux adopter un autre couvre-chef», a déclaré Josef Schuster, le président du Conseil central des Juifs sur les ondes de la radio RBB à Berlin.

«Je n’imaginais pas cette situation il y a cinq ans, et je suis vraiment choqué», a également déclaré l’intéressé.

Soutenue par une immigration récente venant de l’ancienne Union soviétique, la communauté juive  est relativement petite et compte environ 105 000 personnes. L’année dernière, les autorités ont enregistré 1 076 crimes basés sur la haine contre les Juifs contre 790 l’année d’avant

En plus de la violence physique et l’intimidation, des tombeaux juifs ont été profanés et des swastikas ont été talochés sur des synagogues.

Un sondage de septembre dernier a montré qu’environ un Allemand sur cinq pensait que les Juifs étaient responsables de cette persécution.

Les manifestations anti-Israël après l’opération de Tsahal contre Gaza l’été dernier ont fait ressortir des sentiments antisémites à plusieurs reprises, alors que les foules à majorité mulsulmanes criaient «Gazez les Juifs!» et «Juif, cochon lâche, sors et viens te battre!». Un Allemand sur quatre estime même que le plan d’extermination des juifs conçu par Hitler et qui a entraîné la mort de plus de 6 millions d’entre eux, n’est pas pire que les actions de Tsahal contre la .

«Les organisations musulmanes ne se distancient pas assez de l’antisémitisme, particulièrement, quand elles travaillent avec les jeunes», a souligné Josef Schuster.

«Il y a à peu près 5 millions musulmans en Allemagne et il y a plus de musulmans à Berlin, principalement d’origine turque, que de juifs dans tout le pays.

L’Allemagne qui s’est reconstruite comme un modèle de la tolérance après la Seconde Guerre mondiale, connaît des problèmes depuis quelques mois en raison de tensions ethniques et religieuses. Le mouvement anti-islamique Pegida, dont les manifestations hebdomadaires ont rassemblé jusqu’à 20 000 à Dresde seulement à la fin de l’année dernière avant d’être ébranlé par une série des controverses, a troublé l’ordre établi.

La semaine dernière, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a appelé les Juifs à rentrer en Israël à la suite des crimes basés sur la haine non seulement en Allemagne, mais en France et d’autres pays européens.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix