Tony Blair conseille Belgrade après l’avoir bombardée (VIDEO)

Auteur: RT

Tony Blair deviendra conseiller du Premier ministre serbe 16 ans après le conflit qui a opposé les deux parties dans les Balkans. L’ancien Premier ministre britannique a été un fervent partisan des frappes de l’OTAN contre Belgrade.

L’ancien Premier ministre britannique sera désormais conseiller du premier ministre serbe Aleksandar Vucic, lui-même ancien ministre de l’information du président Slobodan Milosevic à l’époque de la guerre du Kosovo [1998-1999].

Aleksandar Vucic a été l’un des critiques les plus fermes de la politique de Tony Blair. En 2005, il avait écrit la préface d’un livre intitulé English Gay Fart Tony Blair [Un vieux schnock anglais et homosexuel, Tony Blair]

Selon des responsables serbes, les consultations de Tony Blair Associates (TBA) sont financées par les Emirats arabes unis. Cela a provoqué des doutes concernant les capacités de Tony Blair à opérer de manière indépendante en tant qu’envoyé du Quartet [Nations unies, , Union européenne et Russie] pour le Moyen-Orient.

La porte-parole de TBA n’a pas confirmé si les honoraires de Tony Blair seraient payés par Abu Dhabi. Dans une interview accordée au Guardian, elle a déclaré que «ce projet a été directement négocié et convenu par la Serbie et TBA (Tony Blair Associates), après des rencontres entre Tony Blair et le Premier ministre serbe sans faire partie d’un autre accord plus large».

Des médias ont rapporté en juin 2014 que le gouvernement serbe souhaitait recruter Peter Mandelson, l’ancien secrétaire d’Etat au commerce et à l’industrie de Tony Blair, comme conseiller pour aider la Serbie à rejoindre l’Union européenne en raison des services «trop onéreux» proposés par Tony Blair.

A cette époque, Vucic avait dit de lui: «Il gagne son argent, mais nous n’avons parlé d’un sou. Nous avons parlé de la voie vers l’Europe – la voie de la Serbie vers l’Europe». Quand on lui a demandé s’il pensait rémunérer les services de Tony Blair, il avait répondu : «Non, il coûte trop cher».

Tony Blair a soutenu les Albanais lors du conflit au Kosovo. En 2013, il a accepté d’aider gratuitement l’Albanie à entrer dans l’Union.

«L’orientation envers  est vraiment importante et moi, personnellement, j’aimerais bien voir ce pays entrer dans la famille des nations européennes», avait-t-il déclaré.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales