La Russie déploie des radars complexes Nebo-M pour faire face à la menace de l’OTAN

Radar d'un mètre de large du complexe Nebo-M© Source : Wikipédia
Radar d'un mètre de large du complexe Nebo-M

La Russie a commencé à déployer des systèmes de radars anti-missiles Nebo-M nouvelle génération dans le cadre d’une mesure de réaction à la menace provenant des systèmes de missiles antibalistiques de l’OTAN en Europe de l’Est.

«Le système programmable à portées multiples Nebo-M est capable de fournir des informations sur des petites cibles aérodynamiques et hypersoniques dans un environnement difficile, dans des conditions de brouillage et de transmettre des renseignements utiles aux systèmes antimissiles» a dit le colonel Alekseï Zolotoukhine, porte-parole du service de presse du ministère russe de la Défense.

Le développement et le déploiement des systèmes antimissiles nouvelle génération avec la technologie des radars à antenne active est une priorité absolue pour le ministère russe de la Défense alors que des systèmes de missiles antibalistiques apparaissent en Roumanie, en Turquie, en Pologne et même en .

Le nouveau système de radars 3D Nebo-M présente une conception programmable à plusieurs bandes. Le complexe inclut un module de fusion des données centrales, un poste de commande ainsi que trois radars, tous déployés sur des engins séparés 8 x 8 ultra-mobiles de 24 tonnes. Selon Aviatioweek, les radars fournissent l’information au poste de commande en utilisant des liaisons de données à grande vitesse et avec des faisceaux étroits dans une bande passante à micro-ondes.

Le radar est conçu pour détecter automatiquement et suivre des cibles aériennes telles que des missiles antibalistiques, des avions furtifs, des drones ainsi que des cibles hypersoniques. En utilisant le mode de scanner circulaire, le système est capable de suivre jusqu’à 200 cibles aérodynamiques à une portée et à une altitude pouvant atteindre 600 kilomètres. En mode scanner sectoriel, Nebo-M peut suivre jusqu’à 20 cibles ballistiques à une portée de 1 800 kilomètres et à une altitude de 1 200 kilomètres.

En octobre, le ministère russe de la Défense a dévoilé ses plans de construire plusieurs radars antimissiles pour couvrir le territoire de toute la  d’ici 2020. Moscou a aussi annoncé que la station de radar de prévention précoce dans la région de Kaliningrad serait totalement opérationnelle fin 2015.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales