Naufrage d’un bateau rempli d’immigrés près de la Libye, une opération de sauvetage est en cours

Des migrants© STRINGER ItalySource: Reuters
Des migrants

Un bateau avec 700 immigrés a chaviré à 200 km environ au Sud de l’île de Lampedusa. 28 personnes auraient été sauvées mais l’opération sauvetage se poursuit. On redoute la mort de plusieurs centaines de migrants.

Le bateau aurait chaviré vers minuit dans la nuit de samedi à dimanche. Les immigrés auraient provoqué le chavirage du navire en se précipitant d’un côté du bateau pour attirer l’attention d’un autre vaisseau qui passait non loin d’eux. 28 personnes auraient été sauvées.

Un porte-parole de la Marine maltaise a fait savoir à la BBC que des bateaux italiens commerciaux participaient aussi à l’opération de sauvetage. Dans les heures à venir, l’opération sera axée sur la recherche des corps alors que beaucoup d’entre eux ont déjà été retrouvés sur le rivage libyen.

Selon l’agence Reuters, cette catastrophe pourrait être l’une des plus graves de ces dernières années. Depuis le début de l’année, plus de 1 500 migrants ont péri en Méditerranée alors qu’ils essayaient de rejoindre l’Europe avec l’espoir d’y connaître des jours meilleurs.

Il y a quelques jours, près de 400 immigrés ont trouvé la mort en Méditerranée quand leur bateau qui transportait 550 personnes a chaviré 24 heures après avoir quitté la Libye.


Depuis quelques semaines, l’afflux d’immigrés à destination de l’Union européenne est en augmentation en raison de conditions météorologiques favorables dues à l’arrivée du printemps.

L’an dernier, un nombre record de 170 000 personnes sont arrivées en Italie par mer. Nombre d’entre-elles sont des Libyens qui fuient leur pays après la destitution de Mouammar Kadhafi. Mais sur ce continent déchiré par les conflits la Libye, en proie au chaos et à l’insécurité, devenue un nœud d’où les immigrés africains partent à destination de l’Europe, et notamment de l’Italie.


Le Premier ministre italien Matteo Renzi a déclaré que le seul moyen de mieux réguler les flux de migrants en Méditerranée, était de restaurer la stabilité en Libye. «C'est une mer, pas un cimetière. La seule solution est la paix et la stabilité des institutions libyennes», a déclaré le président du Conseil italien.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales