Hillary Clinton candidate aux présidentielles américaines? Rappelons-nous de ses meilleures gaffes

Hillary Clinton© Ramil Sitdikov Source: RIA NOVOSTI
Hillary Clinton

Hillary Clinton, ancienne secrétaire d’Etat américaine, qui brigue maintenant la présidence américaine, s’est mise plusieurs fois dans des situations ridicules. On vous rappelle les plus remarquables.

Courriels personnels et professionnels : Clinton a du mal à distinguer

En mars dernier, il a été révélé qu’Hillary Clinton avait utilisé une adresse électronique personnelle pour envoyer des messages professionnels en tant que secrétaire d’Etat. Ainsi, elle a pu violer une loi fédérale, parce que les hommes politiques doivent avoir des comptes fédéraux pour traiter des affaires gouvernementales. L’ancienne secrétaire d’Etat l’a expliqué ainsi : «J’ai choisi pour des raisons de commodité d’utiliser mon compte personnel, ce qui a été autorisé par le Département d’Etat, parce que j’ai pensé que cela serait plus facile de n’avoir qu’un appareil pour mon travail et mes courriels personnels». A l’issue, les anciens conseillers de Mme Clinton ont sélectivement remis 55 000 pages de courriels aux autorités américaines actuelles.

Lost in translation

En 2009, le président américain Barack Obama a déclaré le redémarrage des relations russo-américaines. En mars 2009, , alors secrétaire d’Etat, a rencontré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à Genève. Elle lui a offert un grand bouton rouge en plastique pour symboliser la volonté américaine d'un redémarrage ou «reset» des relations entre Washington et Moscou. Cependant, le mot avait été traduit en russe comme «перегрузка» qui signifie «surcharge», et pas «redémarrage» («перезагрузка»). L’erreur de traduction avait provoqué un léger embarras. «Vous vous êtes trompée. Il fallait écrire là “redémarrage”, et vous avez utilisé un autre mot», a expliqué  à Hillary Clinton sa faute. Elle s’est mise à rire et a promis de ne pas faire de «surcharge» dans les relations russo-américaines. D’ailleurs, à en juger d'après les relations russo-américaines actuelles, la politique de redémarrage n’a pas porté de fruits.

Les bons plans fiscauxdu couple Clinton

Favorables à un impôt sur la fortune, Hillary Clinton et son mari Bill ne sont pourtant pas des contribuables modèles. En juin 2014, le journal Bloomberg a publié les résultats d’une enquête dévoilant que le couple avait utilisé des failles du système fiscal pour économiser des centaines de milliers de dollars. En effet, les Clinton avaient créé des sociétés de gestion en 2010 et ont déclaré leur maison à New-York comme propriété de la société en 2011, ce qui leur a permis d’économiser beaucoup d’argent.

Hillary et Bill Clinton© Jim Young Source: Reuters
Hillary et Bill Clinton

Moubarak, un ami de la famille

En 2009, Hillary Clinton a qualifié le président égyptien Hosni Moubarak d’«ami de famille» dans une interview pour une chaîne de télévision Al Arabiya. «Je considère le président Moubarak et sa femme comme des amis de ma famille». Par la suite, lors de la révolution en  en 2011, les Etats-Unis ont soutenu les manifestants de la place Tahrir et appelé Moubarak à quitter son poste du président. Un diplomate américain a dû justifier comme il pouvait les propos de Clinton : «Hillary sait que Moubarak est un dictateur, ils ne sont pas des amis proches. Mais elle le connaît assez bien, et ce n’est pas Saddam Hussein, et c’est peut-être lui qui a dit à l’armée de ne pas tirer sur la foule».

Hillary Clinton et Hosni Moubarak© Amr Dalsh Source: Reuters
Hillary Clinton et Hosni Moubarak

L'important n'est pas la chute, c'est l'atterrissage

Pendant ses deux mandats, Barack Obama s’est distingué par sa démarche droite et confiante, on ne peut en dire autant d’Hillary Clinton qui a trébuché et fait une chute assez insolite en montant dans  au Yémen en 2011. Sa maladresse était passée sous l’œil de plusieurs caméras.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales