Yémen : l’Arabie saoudite parle de dialogue mais fait pleuvoir des bombes (VIDEO)

L’Arabie saoudite, tout en appelant les deux parties au conflit interne yéménite au dialogue, continue à bombarder les positions des rebelles chiites houthis autour de Sanaa aux côtés des forces arabes coalisées.

Un dialogue bilatéral yéménite doit se tenir «sous l’égide du Conseil de coopération du Golfe, sous condition de préservation de la légitimé présidentielle et de rejet des tentatives de s'y opposer», lit-on dans une déclaration saoudienne.

Les raids aériens sur le , pendant ce temps, se poursuivent sans relâche après une petite pause de deux heures ce matin pour évacuer 500 Pakistanais de Sanaa.

Une des bombes a touché un camp de réfugiés, le nombre de victimes est au moins de 15 morts et de 30 blessés selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (). Les blessés ont été transportés dans les hôpitaux à proximité. Les raids aériens coalisés sur le Yémen ont déjà fait 45 morts et 65 blessés. 

Des navires de guerre égyptiens ont aussi porté des coups sur les positions des rebelles shiites dans la région d'Aden.

Les forces coalisées mènent l’offensive contre le mouvement houthi depuis la nuit du 25 au 26 mars. 10 pays sunnites participent à l’opération intitulée «Decisive Storm», y compris les Émirats arabes unis, le Koweït, et d'autres partenaires de l’Arabie saoudite.

Les  envisagent par ailleurs de fournir du ravitaillement en vol et d'envoyer des avions radars pour aider la coalition. Le Pakistan n’a pas encore décidé de prendre part à l’offensive.

L'ambassadeur saoudien aux États-Unis, Adel al-Jubeir, a qualifié le conflit de «guerre nécessaire» contre les rebelles shiites qui, selon l'ambassadeur, détruisent la paix et la stabilité au Moyen-Orient.

Le Yémen est déchiré par une guerre civile entre les forces rebelles shiites basées à Sanaa et le gouvernement sunnite qui se trouve dans la ville d’Aden. Le président du Yémen, après avoir quitté le pays, a été accueilli à Ryad, capitale de l'Arabie saoudite.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales